Paris Match Belgique

Canal+ enlève un extrait de Pierre Ménès dans un documentaire sur le sexisme dans le journalisme sportif

Canal+ enlève un extrait de Pierre Ménès dans un documentaire sur le sexisme dans le journalisme sportif

Pierre Ménès et Marie Portolano. | © Vincent Michel/Icon Sport et Anthony Dibon/Icon Sport

Médias

La réalisatrice et journaliste Marie Portolano l’interrogeait notamment sur le fait qu’il a soulevé sa robe pour lui attraper les fesses, montrant par la même occasion à tout le public son string.

 

Ce dimanche 21 mars était diffusé sur Canal+ le très attendu Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, de Marie Portolano et Guillaume Priou. Ce documentaire s’intéresse aux femmes journalistes sportives et à toutes les attaques dont elles sont victimes dans ce milieu, que ce soit de la part des téléspectateurs ou de leurs collègues masculins. On peut notamment entendre les témoignages d’Estelle Denis, Nathalie Iannetta, ou encore Isabelle Ithurburu. Allant des blagues graveleuses au harcèlement sexuel, en passant par des menaces de viol, ces journalistes s’insurgent pour que cet environnement nocif disparaisse.

Si ce documentaire est plus que jamais nécessaire, il semblerait que certains passages aient tout de même été coupés par la chaîne Canal+. Selon les informations du site Les Jours, un extrait concernant les agissements de Pierre Ménès envers Marie Portolano a notamment été coupé avant la diffusion. Les faits remonteraient au 28 août 2016, sur le plateau du Canal Football Club. Hors caméras, Pierre Ménès aurait soulevé la robe de la journaliste pour lui attraper les fesses, montrant par la même occasion à tout le public son string. Les Jours mentionnent également un autre incident, supprimé du documentaire, où le consultant sportif aurait forcé Isabelle Moreau à l’embrasser longuement pour l’anniversaire de l’émission.

Lire aussi > L’omniprésence du sexisme au travail en Europe (et comment y faire face)

Il ne comprend « pas pourquoi elle s’est sentie humiliée »

Dans son documentaire, Marie Portolano avait ainsi interrogé Pierre Ménès sur la séquence de la jupe. Ce dernier aurait affirmé, selon Les Jours, qu’il ne s’en souvenait pas et qu’il ne « comprenait pas pourquoi elle s’est sentie humiliée ». Il aurait également ajouté, selon le site d’information, “ne plus pouvoir rigoler avec une femme, c’est ça, le sexisme”. Les internautes n’ont pas tardé à exhumer de vieux tweet du consultant sportif, demandant par la même occasion son éviction de Canal+.

Selon Le Parisien, les coupes n’ont pas été faites à la demande de Pierre Ménès qui n’était « nullement dérangé par sa participation au documentaire ». Sur Twitter, la réalisatrice et journaliste (qui a récemment rejoint M6) a tenu à rappeler que l’essentiel était que « la parole des femmes a été intégralement respectée ».

Lire aussi > En Italie, football et sexisme font toujours bon ménage

CIM Internet