Paris Match Belgique

« Vivement dimanche » : Les mots émus de Michel Drucker pour son grand retour

"Vivement dimanche" : Les mots émus de Michel Drucker pour son grand retour

Michel Drucker lors de l'enregistrement de "Vivement dimanche". | © LE PARISIEN / Fred Dugit

Médias

Après 7 mois d’absence à cause de problèmes de santé, Michel Drucker a fait son retour sur le canapé rouge de « Vivement dimanche » le 28 mars.

 

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

« La télé c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas, ça ne se perd pas. » Après des mois d’absence pour raison de santé, Michel Drucker a fait son grand retour sur son canapé rouge de « Vivement Dimanche », ce 28 mars. « Heureux évidemment et ému de vous retrouver, vraiment, ça me touche beaucoup. Ça me va droit au cœur votre accueil et c’est le cas de le dire », a-t-il dit en préambule de son émission en tapotant sa poitrine. « Je ne sais pas si pendant cette longue et douloureuse parenthèse « Vivement dimanche » vous a manqué mais vous, vous m’avez beaucoup manqué et merci pour tous vos témoignages », a complété l’animateur de 78 ans qui a subi une lourde opération du cœur en septembre dernier.

« Content de retrouver ma maison, ma maison c’est le service public depuis plus d’un demi siècle et puis c’est ce studio Gabriel, où je suis très heureux depuis très longtemps. » Le présentateur a enchaîné par des remerciement, à la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte, présente en coulisses, ainsi qu’à son bras droit, Stéphane Sitbon-Gomez, patron des programmes, qui lui ont rendu visite 3 jours avant son opération. « J’étais dans un état second, proche de l’Ohio, et je pensais sincèrement que je ne reviendrais pas sur ce plateau et que je ne reverrais plus jamais mes équipes. Et puis ils m’ont dit, « On ne va pas te remplacer Michel, tu continues ». » Des mots qui lui ont apporté à ce moment-là un peu de baume à ce cœur qui le faisait souffrir.

Lire aussi > Michel Drucker : « Mon péché mignon belge ? Les chicons ! »

Avant de s’asseoir sur son célèbre canapé rouge avec son premier invité, Gad Elmaleh, Michel Drucker a terminé par des remerciements aux artistes avec lesquels il travaille et les équipes du studio Gabriel, qui ne « vivrait pas comme il vit » sans elles.

CIM Internet