Paris Match Belgique

« Quotidien » piégé par un jeune Youtubeur

Le jeune Robin a piégé les équipes de "Quotidien". | © Capture d'écran/TMC

Médias

Son but était de piéger l’émission « Quotidien » en se faisant passer pour un dragueur « prédateur » pour passer à l’antenne. Pari réussi pour ce jeune Youtubeur. Ses propos avaient eu le temps de faire le tour de la toile avant que la supercherie ne soit révélée. 

« Quotidien » est toujours à l’affût de séquences décalées en marge d’événements sérieux ou non. Alors lorsqu’un adolescent leur a confié face caméra qu’il était venu au salon Get Beauty -qui réunissait des YouTubeuses mode et beauté à Paris ce week-end- pour « draguer », les journalistes de TMC pensaient avoir trouvé l’interlocuteur idéal. Sauf que le jeune homme qui se nomme Robin a en fait piégé l’équipe de Yann Barthès.

Lire aussi : Drague en direct : quand une militante de François Fillon aguiche un journaliste du « Quotidien »

Lundi, une séquence de « Quotidien » avait fait beaucoup parler les internautes et provoqué un malaise. On y voyait un adolescent qui révélait s’être rendu au salon Get Beauty pour faire de nouvelles conquêtes. « Je suis venu ici pour observer. Moi je suis là un peu pour draguer et tout ça. Parce que le maquillage, les Youtubeuses beauté, c’est pas très intéressant. Ce qui est cool c’est que je suis le seul garçon ici du coup voilà quoi. C’est plus simple pour moi (…) Il y a énormément de proies pour un seul prédateur », a-t-il dit avant de préciser qu’il était parvenu à obtenir « quatre numéros » de fille et qu’il avait essuyé « deux râteaux ».

Lire aussi : La génération des millennials critiquée en 1 minute 40

Le dragueur précoce est en fait le comparse du Youtubeur Gonzague, qui a expliqué mardi comment ils avaient piégé « Quotidien ». « J’avais repéré l’équipe de « Quotidien » au loin et je me suis approché d’eux avec pour but de me faire interviewer et dès le début, j’ai commencé à leur dire des phrases un peu douteuses », dit l’adolescent dans une vidéo postée sur YouTube. « L’équipe (de «Quotidien») a été super sympa, elle a été super réglo, ils ont pas essayé de fouiller pour avoir des fausses réponses, c’est nous qui leur donnions des bribes de phrases horribles », a poursuivi Gonzague, ajoutant qu’il avait déjà essayé de piéger « Quotidien » au salon du livre, mais l’équipe s’était rendue compte de la supercherie et n’avait pas diffusé la séquence.

CIM Internet