Paris Match Belgique

Le Belge Arnaud Delvenne s’incline en finale de Top Chef

Le Belge Arnaud Delvenne s'incline en finale de Top Chef

Arnaud Delvenne. | © BELGA PHOTO / VIRGINIE LEFOUR

Médias

Le Liégeois a présenté un menu 100% belge en finale, mais cela n’a pas suffi.

 

Après 18 semaines de compétition, le Belge Arnaud Delvenne s’est incliné face à Louise Bourrat mercredi en finale de l’émission culinaire « Top Chef ». Épaulé par son chef de brigade, Glenn Viel, le Liégeois est parvenu, au fil des semaines, à séduire les papilles des chefs les plus prestigieux avec des plats fins et goûtus, ne manquant jamais une occasion de lancer quelques clins d’œil à son pays natal.

Pour regarder la finale de mercredi, diffusée simultanément sur M6 et RTL TVI, le trentenaire originaire de Xhendremael avait rassemblé autour de lui ses proches et amis, dans une ambiance festive à La Grand Poste de Liège. « Je ne suis pas déçu. Je suis très fier de mon parcours. Au début de l’aventure, je n’étais pas parti avec un état d’esprit positif. Vu les cadors que j’avais face à moi, je pensais faire deux semaines. C’est très bien qu’une femme ait gagné car elles sont encore trop peu représentées dans la profession », a réagi à l’issue du verdict Arnaud Delvenne, seul Belge à être parvenu à se hisser en finale de « Top Chef », toutes éditions confondues.

Le Belge Arnaud Delvenne s'incline en finale de Top Chef
© BELGA PHOTO / VIRGINIE LEFOUR

Dans la dernière ligne droite du concours, les finalistes, secondés par leurs anciens concurrents, avaient investi les cuisines du restaurant gastronomique du célèbre palace parisien George V, avec pour mission de préparer un menu trois services pour 80 bénévoles de la Croix-Rouge. Face à ce défi hors norme, Arnaud Delvenne avait misé sur une « cuisine de sentiment, d’émotion, tout en restant créatif ». Il a ainsi proposé un menu 100% belge avec une entrée moules-frites, un plat principal sous forme de waterzooï de volaille et un dessert au spéculoos rappelant une tarte tatin.

Lire aussi > Arnaud Delvenne, le candidat belge qui éblouit Top Chef : « Je pensais faire l’imbécile quelques semaines et rentrer chez moi »

Un candidat fairplay

Bien qu’en compétition contre Louise Bourrat, le chef « Made In Liège » n’a pas hésité, dans un moment de difficulté, à aider son adversaire en lui dressant quelques assiettes de son plat principal. « Cela m’a paru normal. Notre métier, c’est du partage et de la transmission. Je ne sais pas si cela peut avoir joué dans la victoire de Louise. J’ai gagné autrement, en amitiés, en professionnalisme. J’en ressors grandi », souligne-t-il.

De son parcours, le candidat retiendra surtout sa rencontre avec son chef de brigade. « Glenn Viel m’a fait évoluer. Outre le côté culinaire, il m’a aussi aidé à me découvrir, à comprendre qui je suis. On a gardé contact. On s’envoie des SMS et on se téléphone fréquemment », explique-t-il. Depuis la fin du tournage de cette 13e édition de Top Chef, Arnaud Delvenne a ouvert son propre restaurant, chez « Nono ». Il y propose une « cuisine généreuse, sincère mais light » avec des plats composés de produits frais et travaillés à l’italienne. « C’est ce dont je suis le plus fier. C’est un projet de vie et un hommage à ma maman qui m’a toujours soutenu et me surnommait Nono », explique-t-il. Il livrera par ailleurs certaines de ses recettes secrètes dans son livre « On se régale avec Arnaud Delvenne » à paraître samedi.

Lire aussi > Ce beau geste que fera Arnaud Delvenne en cas de victoire de Top Chef 2022

Très impliqué dans l’opération Télévie, en souvenir de sa maman décédée d’un cancer, le Liégeois lancera prochainement des tablettes de chocolat, en collaboration avec la manufacture « Millésime Chocolat » de Jean-Christophe Hubert. Les bénéfices des ventes seront intégralement reversés au Télévie.

Avec Belga

CIM Internet