Paris Match Belgique

3 millions d’euros : la note salée infligée à Cyril Hanouna pour son canular homophobe

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a reçu 47 000 de plaintes contre la séquence dans l'émission "TPMP". | © ©TIBOUL/MAXPPP

Médias

L’émission animée par Cyril Hanouna a été condamnée pour un canular jugé homophobe paru dans l’émission TPMP en mai dernier.

La sanction est tombée. Et autant dire que l’amande est corsée.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a infligé ce mercredi 26 juillet une amende de 3 millions d’euros à l’émission « Touche pas à mon poste » (TPMP) et son animateur Cyril Hanouna. Suite à un canular téléphonique diffusé le 18 mai dernier sur la chaîne C8 – unanimement qualifié d’homophobe par les associations – l’émission s’était vu privée de publicité pendant trois semaines en juin dernier.

Lire aussi > Le CSA enregistre un record de 20 000 plaintes pour la séquence jugée homophobe de Cyril Hanouna

Multiples avertissements

Si aujourd’hui, l’émission animée par Cyril Hanouna est sanctionnée à payer plusieurs millions d’euros, c’est notamment pour les 47 000 plaintes qui ont été déposées contre la séquence jugée homophobe.

« L’animateur a, tout au long de cette séquence, eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homosexuelles. Le CSA a estimé qu’en diffusant cette séquence la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations », a justifié le régulateur dans un communiqué. Le magistrat chargé par le Conseil d’instruire le dossier avait préconisé la suspension pendant une semaine à la rentrée de TPMP ou de « toute autre émission analogue ».

Lire aussi > « Ce sketch est allé trop loin » : Cyril Hanouna publie une lettre d’excuses

Dans son communiqué, le CSA rappelle avoir « privilégié le dialogue » et « multiplié les avertissements » en prononçant auparavant trois mises en garde et deux mises en demeure contre l’émission, « sans manifestement être entendu, comme l’atteste la troisième sanction prononcée ce jour ».

Si Cyril Hanouna ne semble pas terrassé par la sanction, ayant juste après avoir appris la nouvelle, posté sur son compte Twitter un message plutôt optimiste, la chaîne C8 a quant à elle décidé d’intenter un recours. « La décision du CSA fragilisera, de nouveau, l’équilibre économique du groupe Canal qui est le principal soutien financier de la création française et du sport notamment », a-t-elle déclaré. « Les recours seront bien entendu lancés », a-t-elle ajouté, dénonçant un « traitement inéquitable et discriminatoire ».

CIM Internet