Paris Match Belgique

LN24 première chaîne d’info lors des funérailles de Benoît XVI

Cette audience est historiquement la meilleure enregistrée par la chaîne depuis son lancement. | © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Médias

La chaîne a enregistré une part de marché de plus de 35 % sur la cible commerciale des 25-54 ans.

 

Décédé le 31 décembre, le pape émérite Benoît XVI a été inhumé le jeudi 5 janvier à Rome lors d’une cérémonie en la Basilique Saint-Pierre du Vatican. Celle-ci était présidée par l’actuel pape François. L’événement a été couvert par LN24 durant toute la matinée procurant à la chaîne son plus grand succès d’audience depuis sa création.

Une satisfaction pour Emmanuel Tourpe, le directeur du pôle audiovisuel du groupe IPM (La DH, La Libre, L’Avenir, Moustique, Paris Match, Le courrier international, LN Radio…) “Le rendez-vous a été massivement suivi par les groupes sociaux les plus élevés sur la tranche des 25 et 54 ans. Nous avons été leader avec une part de marché très importante : 35,2 %. Cela représente un gros tiers de l’audience totale.” Le succès est aussi de mise sur les 4 ans et plus, à savoir tout le public qui était devant la télévision. “Nous avons fait 15,7 % de part de marché. C’est excellent. Énorme même pour une chaîne d’information car en moyenne, celles-ci font 3 % de PDM. Cela montre que quand il se produit un événement majeur, LN24 est et reste une référence importante pour le public francophone. J’espère que cela va encore s’accentuer dans les mois à venir.”

Cette audience est historiquement la meilleure enregistrée par la chaîne depuis son lancement. “En termes de part de marché”, précise Emmanuel Tourpe. On ne parle pas de rating, c’est-à-dire la présence totale du public. Mais c’est une belle performance.” Il souligne que LN24 a beaucoup à offrir. Parce que la chaîne est très différente des autres et qu’elle représente, dans une société qui a beaucoup de questions, un endroit où débattre. Elle offre une vraie complémentarité.

L’audience de LN24 lors des funérailles de Benoît XVI rappelle aussi que la chaîne a également enregistré de bonnes performances lors d’un des événements majeurs de 2022 : le déclenchement de la guerre en Ukraine. “LN24 est une structure plus légère et agile que les grosses chaînes. On peut répondre de manière plus rapide à des événements de ce type. Après, la question est de durer, dit le directeur général du pôle audiovisuel du groupe IPM.

Les grosses chaînes prennent le relais, il y a une institutionnalisation et des moyens que nous n’avons pas. Mais nous sommes crédibles sur la rapidité et la légitimité. Il espère que LN24 devienne pour le public belge francophone, “l’autre chaîne qu’on regarde tous les jours”, un média incontournable, comme l’est devenu BFM TV en France avec l’affaire Mohammed Merah. “Le public ne manque pas d’images, de chaînes de télévision et d’informations. Ce qui fait qu’on devient légitime, c’est le fait d’être incontournable. Avec les funérailles du pape Benoît XVI, nous avions rassemblé pratiquement les plus grandes pointures belges sur le sujet et les questions religieuses. Avec une variété de points de vue et une diversité d’approches. C’est cela qui nous rend incontournable. Parce que les images seules, les gens pouvaient les voir sans nous. Si ces personnes sont venues chez nous, si nous avons fait deux fois l’audience de France 2, c’est parce que le point de vue belge via les personnes sur le plateau est incontournable. Qu’est-ce qui fait que j’offre quelque chose qu’il n’y a pas ailleurs ? Qu’est-ce qui fait qu’on créé de la confiance ? C’est ça la clé absolue pour tout média aujourd’hui. On travaille à renforcer cela et c’est ce qui explique aussi l’audience.”

La spéciale Benoît XVI n’est pas la seule émission de LN24 à avoir enregistré des bonnes audiences. Toujours le 5 décembre, la rétrospective de l’année 2022 a enregistré une part de marché de 21,7 %.

 

Mots-clés:
pape pape Benoît XVI LN24
CIM Internet