Paris Match Belgique

TPMP : une rentrée toute en vraie fausse nouveauté

Ce lundi 4 septembre, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs fêtaient leur joyeuse rentrée pour une nouvelle saison de "Touche pas à mon poste". | © Capture d'écran Twitter @TPMP

Médias

L’émission « Touche pas à mon poste » faisait sa folle rentrée ce lundi 4 septembre sur C8.

Tapé sur les doigts à nombreuses reprises par le CSA, Cyril Hanouna jouait gros pour cette rentrée. Si pour certains, redorer la réputation de l’émission relevait de l’impossible, c’était sans compter la détermination sans faille du présentateur couronné « pire animateur de l’année ».

Nouvelle esthétique

Ce lundi 4 septembre, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs fêtaient leur joyeuse rentrée pour une nouvelle saison de « Touche pas à mon poste ». Afin de faire taire les polémiques et redonner un coup de boost aux audiences, l’émission se redessine une nouvelle image tout en restant fidèle à ses codes habituels

Lire aussi > Cyril Hanouna : « On a voulu me fragiliser mais j’en sors renforcé »

Outre les nouveaux visages et les nouvelles rubriques, l’ambiance n’a pas tellement changé dans « Touche pas à mon poste ». Pour ouvrir le bal, Cyril Hanouna a fait appel à l’artiste internationale Rita Ora, interprétant son titre Your Song. L’occasion de découvrir un tout nouveau plateau qui n’a pas manqué de rappeler les plus belles années du regretté « Grand Journal ». Ayant pris les anciens quartiers de l’émission phare de Michel Denisot, Cyril Hanouna – fraîchement relooké – annonce une nouvelle esthétique. Nombreux sont d’ailleurs les spectateurs à avoir fait le parallèle entre LGJ et TPMP.

Version sobre et chic ?

« Plus sobre, plus réfléchi, plus cohérent », commentent certains téléspectateurs sur Twitter. Si la nouvelle formule de « Touche pas à mon poste » semble plaire à certains, d’autres s’inquiètent de voir leur émission favorite perdre sa « patte » si particulière.

Lire aussi > Touche Pas à Mon Poste : la nouvelle bande de Cyril Hanouna

En plus du nouveau décor et des nouveaux chroniqueurs, c’est aussi via de nouvelles séquences que souffle un vent de fraîcheur sur l’émission. Côté chroniqueurs, les fidèles de l’émission ont retrouvé les habitués (Valérie Benaïm, Jean-Luc Lemoine, Jean-Michel Maire, Maxime Guény, Isabelle Morini-Bosc ou encore Agathe Auproux) ainsi que trois petits nouveaux venus rejoindre la bande (Dominique Farrugia, Pierre Ménès et Rachid Arhab).

Un générique qui passe mal

Deux nouvelles pastilles ont également vu le jour. Une nouvelle caméra cachée initiée par Greg Guillotin qui vise à piéger les chroniqueurs de l’émission. Tom Villa a quant à lui lancé le premier numéro de sa fiction Sans Mensonges. On notera également un tout nouveau générique qui, avec ses airs de « message de paix » affichant un drapeau LGBTQ, aura suscité quelques vives réactions dénonçant un certain « pinkwashing ».

Lire aussi > Anne-Sophie Lapix : « Je mets toutes les chances de mon côté »

Jugée « interminable » (l’émission ayant duré plus de deux heures), cette grande première de la nouvelle saison de TPMP promet tout de même quelques surprises. Devancée par Yann Barthes, Cyril Hanouna a rassemblé 1,35 million de fidèles, sans parvenir à battre son propre record 2016 s’élevant à 1,73 million de téléspectateurs. Diffusée sur TMC, « Quotidien » est arrivé premier sur le podium des audiences avec 1,55 million de téléspectateurs.

 

CIM Internet