Paris Match Belgique

« Voyage voyage » avec Frédéric Lopez [INTERVIEW]

Vidéo Médias

Frédéric Lopez revient « en terre inconnue » avec Kev Adams le 24 novembre. Un voyage à l’extrême sud-ouest de l’Ethiopie au sein de la tribu des Suri. Nous avons rencontré le créateur et producteur de l’émission à son retour en France.

 

Virginie Efira, Adriana Karembeu, Muriel Robin, Bruno Solo, Zazie, Clovis Cornillac ou encore Gilbert Montagné, nombreuses sont les personnalités françaises et belges à être parties en voyage avec Frédéric Lopez, vers une destination inconnue au départ et découverte une fois montés dans l’avion. Depuis son lancement en 2004, l’émission connaît un franc succès à chaque diffusion : plusieurs jours, semaines même, de voyage réunis en deux heures d’émission où l’on voit des stars vivre des expériences hors du commun et découvrir des peuples et des modes de vie insoupçonnés pour les Occidentaux que nous sommes. Des émissions émouvantes, suivies après d’un débat à la fin de chaque émission où les personnalités se retrouvent sur le plateau avec Frédéric Lopez pour discuter de l’aventure qu’ils ont vécu une fois retournés chez eux.

Une aventure humaine unique et inoubliable

Derrière Rendez-vous en terre inconnue se cache une vraie petite famille qui part en repérage des mois auparavant -et durant- dans des contrées plus ou moins lointaines : ils vont chercher puis repérer les lieux, découvrir des peuples ou tribus souvent bien cachés et quasi inconnus, établir un contact avec eux, trouver des traducteurs etc. Tout ce qu’on ne voit pas à l’écran est un grand travail d’investigation de l’équipe de tournage qui est constituée avant tout de passionnés. Des passionnés de voyages et d’aventures certes, mais aussi de la terre, de l’humain et de tout ce qu’ils ont à offrir. Des valeurs qui dans le monde actuel sont souvent oubliées parfois perdues.

Lire aussi > Mike Horn, rencontre avec le survivant du Pôle Sud

Chaque émission nécessite donc des mois et des mois de préparation, puis des semaines de tournage et enfin de mois de montage, ce qui rend la diffusion de Rendez-vous en terre inconnue sporadique. La dernière en date était diffusée en avril 2017 avec la comédienne Cristiana Reali qui partait à la rencontre du peuple Worrorra dans la région de Kimberley en Afrique du Sud.

Et pour ce 21e Rendez-vous en terre inconnue, Frédéric Lopez a emmené avec lui Kev Adams. L’humoriste de 26 ans n’a jamais caché son envie de participer à l’émission et depuis des années, il demandait à Frédéric Lopez de le faire voyager. « C’est la première fois qu’un invité est aussi jeune et qu’on est allés aussi loin après Zazie en 2009 » nous confie Frédéric Lopez. Avec Kev Adams, ils sont donc partis à la rencontre des Suri, l’un des peuples les plus emblématiques de la vallée de l’Omo en Ethiopie, une région montagneuse où il est des plus compliqués de se déplacer. Ces jeunes bergers, fiers guerriers réputés indomptables, sont les gardiens d’une tradition millénaire. Chaque année, ils passent plusieurs mois coupés de leur famille et ne restent qu’entre hommes pour garder leurs troupeaux constitués de vaches. Leur seule et unique richesse. Il leur faut d’ailleurs posséder au minimum trente vaches pour pouvoir demander en mariage une femme à leur -future- belle famille. Et ils ne possèdent rien d’autre.

© Jean Michel TURPIN

Hommes et animaux entretiennent une relation fusionnelle. Ils partagent tout : ils mangent ensemble, dorment ensemble, partagent le même enclos, muraille d’arbres coupés et enchevêtrés, indispensable protection aux attaques des animaux sauvages. Ce n’est qu’au moment des récoltes que les jeunes hommes regagnent leur village afin d’aider leur famille et de passer des moments de partage et de fêtes qui ne leur font jamais complètement oublier les conflits et les attaques des Bumés, leurs ennemis de toujours. Dans ce nouveau rendez-vous, Kev Adams va vivre une aventure intense,  bouleversante mais aussi drôle et touchante : « Je n’ai pas rencontré des Suri, j’ai rencontré Bartoga, Barkalinia, Barkoto… » Pourtant au départ, cela n’était pas gagné : « vais-je tenir ? ». Oublier les portables et les réseaux sociaux, être entouré de plein insectes, dormir dans un sac de couchage sur une peau de bête, posée à même le sol et partagée avec un autre homme de la tribu, boire du sang de vache…

Toutes ces contraintes, peu à peu, on s’en détache et on se rend compte que l’essentiel est ailleurs.

« J’ai pleuré en arrivant et en partant » déclare-t-il. Car à chaque fois, les personnalités s’attachent terriblement aux personnes qu’ils côtoient pendant des semaines : « J’ai appris que notre état d’esprit n’est pas forcément lié aux commodités qui nous entourent (…) Je n’ai jamais été aussi créatif que durant ces deux semaines (…) Tout simplement parce que mon cerveau était stimulé. Ensuite, je suis devenu plus patient. Dans la vie quotidienne des Suri, l’attente est omniprésente : pour trouver de l’eau, de la nourriture, rassembler le troupeau etc. Mais ils n’en font pas un drame, au contraire, ils en profitent (…) Toutes ces contraintes, peu à peu, on s’en détache et on se rend compte que l’essentiel est ailleurs ».

Frédéric Lopez dans « Rendez-vous en terre inconnue » avec les Suri. – © Jean Michel TURPIN

Ce que confirme Frédéric Lopez : « Les voyages nous confrontent à des situations tout le temps nouvelles et cela nous apprend des choses sur nous ». Et nul besoin d’aller au bout du monde et de partager un lait de vache avec un inconnu : « Le premier voyage que vous pouvez faire, c’est de couper le portable pendant 24 heures » poursuit le créateur et producteur de l’émission qui conseille depuis des années les livres du psychiatre et psychothérapeute français Christophe André : « C’est quelqu’un que j’aime beaucoup, il a une incroyable humanité. Dans ‘Imparfaits, libres et heureux’, il explique comment on s’empoisonne la vie. Finalement, notre principal ennemi, c’est nous-même. On est souvent indulgents avec beaucoup de gens sauf nous. Et c’est une souffrance que je connais bien, car on croit tous inconsciemment qu’il faut être parfait pour être aimé ou accepté. C’est un livre qui avait changé ma vie ».

« Je ne donnerai jamais l’adresse de mes héros car il n’est pas question de les envahir »

Quand on parle voyages, destinations de rêves et vacances avec ce passionné, il nous parle de ces « héros » qu’il a rencontrés en plus de dix ans d’émission, tout en précisant : « Je ne donnerai jamais l’adresse de mes héros car il n’est pas question de les envahir. Tout est question d’expérience. Observez où est ce que vous vous sentez bien et allez-y ». Il concède qu’il aimerait bien, un jour aussi, être cette personnalité qui part en terre inconnue pour avoir ce regard nouveau, découvrir de nouveaux peuples, et se détacher de son regard de producteur. Ses 50 ans fêtés le 4 avril dernier, l’heure est au petit bilan concernant l’endroit où il aimerait vivre, se poser : « Je vais continuer de voir le monde, de faire des rencontres. Je me rends compte que je me sens bien avec les paysans parce qu’ils ont un bon sens extraordinaire et ils sont beaucoup plus solidaires. Je ne sais pas encore où, mais je pense que je me poserai dans la nature. Je rêve de côtoyer des gens qui sont en lien avec la nature ». Une nature qu’il adore, comme beaucoup de gens, et cela aurait même son explication scientifique : « Des scientifiques ont découvert qu’il y avait des molécules dans les arbres, des phytoncides qui permettent de communiquer. Et elles rentrent dans le corps par voies respiratoires ou cutanées, et on se rend compte que cela fait du bien à notre système humanitaire, nos capacités respiratoires etc. »

Lire aussi > Peut-on parler aux arbres ?

Et s’il concède n’avoir encore jamais voyagé tout seul : « Un coucher de soleil c’est beau, mais à deux, c’est mieux », il admet cependant qu’il aimerait bien le faire et que cela doit être une expérience inédite de juste partir avec son sac à dos : « Je me sens nomade. Je me sens chez moi à aucun endroit mais je me sens bien partout. C‘est d’ailleurs le message principal de l’émission :  N’ayons pas peur des autres ».


Retrouvez Kev Adams chez les Suri dans le prochain « Rendez-vous en terre inconnue » diffusé ce vendredi 24 novembre à 21h55 (rediffusion samedi 25 novembre à 17h10) sur Club RTL.

CIM Internet