Paris Match Belgique

La Corée du Sud en deuil après le suicide de Kim Jong-Hyun, superstar de la K-pop

Kim Jong-Hyun avait 27 ans. | © BELGA/AFP PHOTO/pool/CHOI Hyuk

Musique

Les fans sont inconsolables. Kim Jong-Hyun, chanteur vedette de la K-pop a été retrouvé mort dans une chambre d’hôtel de Séoul lundi 18 décembre. La police privilégie la piste du suicide. 

 

Pour les amateurs de K-pop, les artistes sont de véritables dieux et déesses. Alors lorsqu’un drame se produit dans le milieu, c’est une vague de chagrin qui s’empare d’eux. Kim Jong-Hyun, 27 ans, chanteur du boys band SHINee, a été retrouvé mort dans une chambre d’hôtel de Séoul lundi 18 décembre et la police a dit qu’il s’agissait d’un suicide. Il a laissé une note expliquant être « cassé de l’intérieur ».  Une amie proche du chanteur, la musicienne Nain9, a publié un message d’adieu mardi sur son compte Instagram, expliquant que c’est ce qu’il lui avait demandé de faire dans l’éventualité de son décès. « Je suis cassé de l’intérieur. La dépression qui me ronge doucement m’a finalement englouti tout entier », dit-il, ajoutant qu’il ne peut « plus la vaincre » et qu’il est « si seul ».

Des fans du chanteur se réunissent devant l’hôpital de Séoul. – © BELGA/AFP PHOTO/JUNG Yeon-Je

SHINee a fait des débuts en 2008 pour devenir l’un des moteurs de la « vague coréenne » qui a vu la culture pop sud-coréenne prendre d’assaut l’Asie mais aussi gagner des fans ailleurs dans le monde. Connu pour ses titres énergiques et ses chorégraphies au millimètre, c’est l’un des groupes de K-pop les mieux connus dans le monde.

SHINee a publié cinq albums qui ont cartonné en Corée du Sud et à l’étranger, certains arrivant en tête du US Billboard World Albums, le magazine de l’industrie musicale. SM Entertainment, l’agent du groupe, a annoncé que les funérailles auraient lieu jeudi. « Les autres membres de SHINee ainsi que d’autres artistes de notre compagnie sont en deuil, sous le choc et dans un profond désespoir ».

La pression mise sur les stars de K-pop

Nombre de stars de la K-pop ont annulé leurs représentations en signe de deuil. Les réseaux sociaux étaient inondés de messages de soutien, avec des photos de fans sanglotant devant un mémorial de fortune érigé devant l’ambassade de Corée du Sud au Chili. Le décès a été prononcé peu après l’arrivée de la victime à l’hôpital. La police a trouvé une briquette de charbon dans une poêle à frire, une méthode courante de suicide en Corée du Sud.

Lire aussi > « We are X » : le groupe illustre au Japon, méconnu ailleurs

La Corée du Sud hautement compétitive connaît l’un des taux de suicide parmi les plus élevés du monde. Les décès de célébrités et personnalités publiques font souvent la une. Les stars de la K-pop sont soumises à des années d’entraînement épuisantes dans un environnement extrêmement compétitif et leurs agents édictent leur moindre ligne de conduite, de leur régime alimentaire à l’utilisation de leur téléphone. Elles sont priées de se tenir à carreau, à l’écart par exemple des « problèmes » que pourraient constituer des relations sentimentales et de présenter une image « propre » en permanence. Kim avait adressé à sa sœur plusieurs textos lui disant qu’il s’agissait de son « dernier adieu » et de le « laisser partir », ce qui l’avait conduite à alerter la police.

CIM Internet