Paris Match Belgique

Grammys 2017 : Adele rafle quasi tout et émeut jusqu’aux larmes Beyoncé

Vidéo Musique

La cérémonie 2017 des Grammy Awards s’est transformée à Los Angeles en triomphe pour la chanteuse britannique Adele, qui a raflé les principaux prix pour lesquels elle était en compétition avec Beyoncé.

 

La balade mélancolique « Hello » de la diva britannique a ainsi remporté le Grammy de la Chanson de l’année, devançant notamment le titre « Formation » de Beyoncé. La même chanson a remporté le Grammy du meilleur enregistrement, et son album « 25 » a décroché, entre autres, la récompense suprême des plus prestigieux awards du monde musical : celle de l’album de l’année. Lors de son discours de remerciement, Adele, en pleurs, a remercié ses fans, sa team, sa famille, mais surtout Beyoncé, à qui elle a dédié sa victoire : « Je ne peux accepter cet award. Je suis très humble, très reconnaissante et bienveillante. Mais l’artiste de ma vie est Beyoncé. L’album ‘Lemonade’ était si monumental et si bien pensé. Et si beau. Il a mis nos âmes à nu. Et il nous a ermis voir un autre côté de vous que vous ne nous laissez pas toujours voir. Et nous apprécions cela. Tous les artistes ici vous adorent. Vous êtes notre lumière. Et la façon avec laquelle mes amis et moi vous nous faites sentir, la façon avec laquelle vous faites se sentir mes amis noirs, nous rend plus forts. Et vous les faites se défendre eux-mêmes. Et je t’aime. Je t’ai toujours aimé et je t’aimerai toujours ». Beyoncé était dans le public émue jusqu’aux larmes par cette déclaration.

C’est la deuxième fois qu’Adele décroche les prix d’album et de disque de l’année, après avoir également régné sur les Grammys 2012 avec « Rolling in the Deep » et l’album « 21 », opus aux ventes record qui a fait d’elle une star mondiale. Elle entre ainsi dans l’histoire de ces prix, en devenant la première à réaliser un tel doublé pour deux albums consécutifs depuis Stevie Wonder dans les années 70. Avant même que la cérémonie ne débute officiellement, elle avait déjà empoché les statuettes de meilleure performance pop solo et album de pop vocale. La cérémonie des 59es Grammy Awards s’était ensuite ouverte à Los Angeles, au Staples Center, avec une interprétation de « Hello ».

Adele n’a par contre pas été chanceuse au moment de reprendre la chanson « Fast love » de George Michael, durant laquelle elle a rencontré des petits problèmes techniques : « Je sais que c’est du direct, je suis désolée pour les gros mots, et de recommencer », a-t-elle déclaré, soutenue sur Twitter par les organisateurs qui lui ont assuré qu’elle pourrait toujours se permettre de recommencer, autant qu’elle le voudrait.

L’autre superstar du show, c’était indubitablement la reine Beyoncé, qui a fait sensation quelques jours après avoir annoncé être enceinte de jumeaux. Elle a entonné « Love Drought » et « Sandcastles », avec une allure de déesse africaine, exhibant son ventre arrondi. Déjà lauréate de plus de 20 Grammys – le vidéo-clip de « Formation » avait déjà été primée dimanche 12 février avant le début de la retransmission télévisuelle – elle était l’une des favorites de la soirée avec sa rivale britannique, mais les deux principales récompenses continuent de lui échapper, et l’album « Lemonade » n’a pas réussi à briser cette malédiction.

© BELGA/Kevin Winter/Getty Images for NARAS/AFP

La soirée, présentée par James Corden, a été l’occasion de rendre hommage aux personnalités du monde musical décédées durant l’année écoulée, comme Prince, qui a fait l’objet d’une séance hommage notamment emmenée par Bruno Mars, George Michael et David Bowie, qui a remporté quatre récompenses posthumes. Pour son dernier album « Blackstar », sorti deux jours avant son décès en janvier 2016, il récolte les prix de meilleur album de musique alternative, meilleure chanson rock (« Blackstar »), meilleure performance rock et « Best Engineered Album » dans la catégorie non-classique. L’album a aussi été désigné meilleur coffret d’enregistrements, mais ce prix revient au directeur artistique Jonathan Barnbrook et non à Bowie lui-même.

 

(Avec Belga)

CIM Internet