Paris Match Belgique

Pourquoi Zombie des Cranberries est un hymne pour une génération

Vidéo Musique

La mort soudaine de Dolores O'Riordan, la chanteuse des Cranberries, fera certainement résonner les paroles et l'air de Zombie dans des millions de têtes de trentenaires et de quadras pour qui le morceau, et l'album No Need to Argue, a marqué les années 90. Zombie était un tube entêtant mais aussi un symbole d'une génération à la croisée de mondes qui allaient profondément changer.

1994. Le mur de Berlin est tombé cinq ans plus tôt.  John Major est premier ministre anglais. François Mitterand vit la dernière année de son dernier septennat. En Belgique, Jean-Luc Dehaene est premier Ministre d'un pays qui pleure encore le roi Baudouin décédé l'été précédent. En Irlande du Nord, le conflit nord-irlandais qui empoisonne la politique britannique mais fait aussi de nombreuses victimes depuis les années 60 touche à sa fin au long d'un processus de paix de près de 10 ans. C'est à ce conflit, et surtout à ses racines qui remontent au début du 20ème siècle que fait référence Zombie, un morceau écrit et composé par Dolores O'Riordan. À l'époque, les critiques musicales notent que le morceau est plus musclé qu'à l'habitude du groupe irlandais.

À la croisée des chemins

Quand sort No Need to Argue, avec Zombie mais aussi la formidable ballade Ode to My Family, les années 80 sont déjà loin. En musique, les synthés et les sons New Wave ont laissé la place à une génération rock plus dure. Les groupes qui cartonnent ne s'appellent plus Indochine ou Duran Duran mais Pearl Jam, Nirvana ou Green Day. Le cheveu est sale, la chemise est bucheronne et ça pogote plus que ça ne danse. C'est que le climat n'est pas à la folle ambiance pour la jeunesse : au Rwanda, on découvre les massacres de la guerre civile tandis que le SIDA ravage encore et toujours plus.

Ces conflits, ces douleurs et ces blessures sonnent fort grâce à la simplicité du texte qui parlera à des millions de teenagers. Le morceau sera premier au top 50 aux USA, en France, en Belgique, en Allemagne,... et le groupe en vendra des millions d'exemplaires.

But you see, it's not me
It's not my family
In your head, in your head, they are fighting
With their tanks, and their bombs
And their bombs, and their guns
In your head, in your head they are crying

No Need to Argue des Cranberries marque, et personne ne le sait encore, la fin du règne du rock dur sur les années 90. Kurt Cobain, le leader de Nirvana, se suicide. Le grunge meurt un peu avec lui. Zombie accompagne alors une génération de jeunes adultes vers les années 2000. Le son se fait plus pop avec l'éclosion de groupes comme Oasis, Blur ou Suède. La technologie prennd le dessus sur la société avec la démocratisation des accès Internet après 1995. On se met à parler start-ups, Windows 95 est un must to have et Netscape devient déjà ringard.

Zombie, hymne de la génération MTV

Mais Zombie reste comme un hymne même si le succès quitte doucement les Cranberries . Le groupe reste cependant une icone car il incarne, comme de nombreux groupes des années 90, une génération MTV biberonnée de clips musicaux et de programmes tels que Beavis and Butt-Head, les deux affreux qui ont appris le "mauvais" anglais à des millions de téléspectateurs. C'est que MTV et ses clips sont une fenêtre ouverte, avec sélectivité, sur un monde qui change à une vitesse qui n'arrêtera jamais d'accélérer.

Zombie n'aurait évidemment pas été Zombie sans la voix de Dolores O'Riordan. Elle était ces derniers jours, selon plusieurs médias irlandais et anglais, en studio pour travailler sur un nouvel album du groupe qui, après une décennie de projets solo, s'était retrouvé. Un groupe qui aura souffert à certains moments des controverses autour de sa chanteuse qui s'était entre autre prononcée contre l'avortement fidèle à ses convictions religieuses.

 

CIM Internet