Dans la tête de Roméo Elvis, rappeur souffrant d’acouphènes

Dans la tête de Roméo Elvis, rappeur souffrant d’acouphènes

Vidéo Musique

Le rappeur Roméo Elvis sort un nouveau clip pour « Ma tête », qui revient sur son problème d’acouphènes. Un mal qu’il partage avec l’artiste Veence Hanao, forcé de quitter la scène ces dernières années.

« J’espère arriver à percer avant mon tympan », peut-on lire sur les lèvres d’un Roméo Elvis passablement neurasthénique et dessiné. Dans son dernier clip animé, le rappeur de Linkebeek apparait tantôt dans une blouse d’hôpital, tantôt une oreille gigantesque greffée sur un côté de la tête, allégorie d’un trouble qui l’a gagné il y a un peu plus de deux ans : un acouphène chronique, qui lui terrasse l’oreille droite. Si Roméo Elvis a définitivement percé en 2017, l’état de son oreille reste quant à lui préoccupant, malgré de légères améliorations.

Acouphène chronique

« J’ai deux couches de tympans qui sont trouées, donc il m’en reste plus qu’une. En gros, mes tympans sont très fragiles. Je dois les protéger… Je ne suis à l’abri de rien. Ça pourrait m’empêcher de monter sur scène. C’est quelque chose qui me tourmente, qui me torture un peu l’esprit en ce moment », décrypte le jeune artiste dans une interview pour un webzine français. Les précautions d’urgence s’accompagnent surtout d’un sifflement continu dans le crâne et dans l’oreille, très désagréable par sa permanence.

Lire aussi > Lomepal : « Ce serait mentir de dire que je n’essaie pas de sortir de la case ‘rap’ »

« Je suis de base un jeune homme anxieux, qui s’inquiète, qui pense beaucoup », confiait-il encore l’été dernier face à son ami rappeur Loxley, dans l’émission « Flag » de Tarmac. L’interview le fait voyager à travers sa commune jusqu’à Tournai, où il a étudié une partie de sa jeunesse. Dans le train, il aborde le sujet de l’acouphène : « C’est irréversible, vu que c’est un acouphène chronique. Ça va durer toute ma vie. Et c’est dur, parce que c’est le silence que je n’aurai plus jamais dans ma vie. Ce qui me fait peur, c’est que je n’ai pas envie de me dire que je vais devoir arrêter la musique à cause de ça ».

Mais contraitement à ce que l’on pourrait imaginer, le succès et les mutiples concerts de Roméo Elvis n’ont pas forcément empiré sa condition : « Le fait d’être heureux, d’être bien dans sa peau, ça influence. Ces derniers mois, il m’est arrivé tellement de belles choses, avec l’amour, avec la musique, que le médecin m’a dit que mes tests s’étaient améliorés. Il faut garder espoir », ajoute-t-il au micro de Tarmac.

« L’oreille siffle encore »

Alors que le titre « Ma tête » revient sur le rapport qu’entretiennent marijuana, médicaments et acouphènes dans sa vie, le dernier clip de Roméo Elvis explicite encore plus clairement les épreuves traversées par le rappeur. Et avec 150 000 vues en une nuit, force est de constater que sa vidéo fait probablement un aussi bon travail de prévention que nombre de campagnes à ce sujet.

D’autant que Roméo Elvis n’est pas le seul artiste du hip-hop belge à souffrir de troubles de l’oreille. Le rappeur Veence Hanao, revenu il y a peu avec le morceau « Asphalte » – avant un nouveau disque attendu ce début d’année, en collaboration avec Le Motel -, avait dû quitter la scène en 2013, malgré la sortie d’un excellent album. Touché par de graves problèmes d’oreille interne, l’artiste a depuis expliqué à quel point ce trouble avait changé sa vie et sa pratique de la musique. Devenu auteur pour d’autres – dont la petite sœur de Roméo Elvis -, il n’a, heureusement, pas pu se résoudre à abandonner définitivement le rap et l’interprétation.

Lire aussi > StoryMatch : Dans le téléphone d’Angèle, chanteuse au second degré et petite sœur de Roméo Elvis


Son retour sur scène, attendu depuis longtemps, laisse néanmoins place à quelques interrogations : comment donner le meilleur de soi en concert quand chaque bruit vous strie les oreilles ? Le choix du Grand Salon intimiste du Botanique, pour sa première prestation depuis plusieurs années, fait dès lors tout son sens. Un douloureux mal pour un bien, d’un point de vue purement musical, tandis que Veence Hanao a salué le nouveau clip de son « frère d’oreille » sur les réseaux sociaux.

CIM Internet