Paris Match Belgique

Après ses propos polémiques, Mennel redoute son exclusion de « The Voice »

Mennel époustoufle le jury avec sa reprise de "Halleluyah", le 4 février 2018. | © The Voice France

Musique

Sur RTL, Mennel Ibtissem a exprimé la déception qu’elle éprouverait s’il elle devait être évincée de « The Voice ».

 

Ses excuses ne pourraient malheureusement pas suffire à la faire rester dans le jeu. En pleine tourmente après ses propos controversés repérés sur les réseaux sociaux, notamment sur les attentats de Nice en 2016, Mennel Ibtissem réitère une nouvelle fois son mea culpa. Menacée d’être exclue de l’émission télévisée par la chaîne TF1, la candidate de la dernière saison de « The Voice » espère pouvoir se rattraper en prouvant qu’elle n’est pas « celle que l’on décrit dans les médias et sur les réseaux ».

Lire aussi > « Crinière de lionne » : Quand Miss France 2018 fait (déjà) polémique

Après avoir été épinglée pour des messages postés en 2016, où elle remet notamment en cause la version des attentats perpétrés en France, l’étudiante de 22 ans avait aussitôt présenté ses excuses sur Twitter. « Ces messages étaient l’expression d’une peur que je partageais seulement, à cette époque, avec mes amis sur ce réseau », a-t-elle expliqué avant d’écrire qu’elle « regrettait » d’avoir écrit ces messages. Sur le coup de l’émotion, précise-t-elle, elle réalise avoir écrit « des messages qui choquent » et elle s’en excuse. « Deux ans après, j’ai muri et je mesure le manque de réflexion de ces messages », écrit-elle.

Menacée d’exclusion

Mes ces excuses suffiront-elles pour conserver sa place dans la compétition de « The Voice » ? Pas sûr. Lors d’une réunion de crise qui s’est tenue ce mardi 6 février entre la candidate et la société de production de l’émission ITV Studio, l’avenir de la jeune femme au sein du télécrochet a sérieusement été remis en question et demeure encore aujourd’hui incertain.

En aucun cas, je ne tolère ce qu’il s’est passé.

Au micro de RTL ce mercredi 7 février, l’étudiante a souhaité présenté une nouvelle fois ses excuses « auprès des familles des victimes pour avoir heurté leur sensibilité, pour les avoir blessés ». Tout en rappelant qu’elle « ne tolère rien de ce qu’il s’est passé », Mennel évoque également son éventuelle élimination de « The Voice », quelques jours à peine après avoir bouleversé le jury avec une reprise de « Hallelujah »« Si TF1 décidait de m’évincer du jeu, je serais déçue parce que je n’aurais pas eu l’occasion de montrer qui je suis vraiment et surtout que je ne suis pas celle que l’on dépeint dans les médias et dans les réseaux », a-t-elle déclaré.

Victimes choquées

De son côté, ITV Studios est toujours « en train d’étudier cette situation complexe et sensible qui nécessite un temps de réflexion », a précisé la société de production. « Nous nous sommes expliqués de vive voix avec Mennel. Elle a exprimé ses regrets profonds et présenté des excuses ». Mais le sort de Mennel Ibtissem relèvera surtout du bon vouloir des victimes « choquées par les propos de la candidate au lendemain de l’attentat terroriste ». L’association des victimes Promenade des anges – 14 juillet 2016 a ainsi a réclamé à TF1 « de donner une suite à ses propos »« Il est inacceptable de mettre le doute sur la situation que nous avons vécue, nous étions terrorisés, affectés dans nos chairs et/ou ayant perdu nos proches », a déclaré l’association dans un communiqué qui dénonce les déclarations de la jeune femme et en appelle à « la responsabilité de la chaîne TF1 ».

CIM Internet