Paris Match Belgique

Shay Lia, Jorja Smith et Mahalia, les prochaines reines du "nouveau" R'n'B

Jorja Smith / Facebook Official

Musique

De la Soul et du Jazz dans leur voix, plus que des influences elles ont la culture de la musique dans le sang. Ces artistes proposent quelque chose de personnel, de différent. Le but c’est d’avoir une profondeur musicale. Ces incarnations du nouveau R’n’B sont probablement les futures Sade, et Beyoncé.

 

Toutes bercées dans les 90’s, Shay Lia, Jorja Smith et Mahalia n’ont, à première vue, rien en commun. Leur art transcende des foules et ne se catégorise pas dans un seul genre particulier. C’est un art calculé, propre, intelligent et qui se veut doté de style. Certaines ont découvert la musique grâce à You tube et c’est maintenant grâce à cette plateforme que le public découvre la leur, notamment sur les chaînes Colors et Majestic.

Shay Lia, l’artiste influencée par ses diverses origines

De Toulouse à Montréal en passant par Djibouti, cette chanteuse de 24 ans est le fruit d’un mariage métissé et son art, le fruit de ses origines. Sa voix prend tout son sens lorsqu’elle combine la soul, le R’n’B et l’electro. Engagée, elle tente de faire passer des messages à travers ses mots.

Dans une interview accordée à Konbini, la chanteuse dit "Je n’ai pas envie d’avoir un son ancré dans un genre en particulier" et cela se fait ressentir dans sa musique qui se nourrit d’influences très variées.

Dans Cherish, ce morceau “deep & moody” dont les basses immergent dans un univers calme et relaxant, le duo Kaytranada et Shay Lia aborde les problématiques de l'exil dans un morceau où le rythme du producteur canadien et la douce voix de cette Canadienne s’accordent parfaitement.

Jorja Smith, la rencontre entre le mainstream et l’underground

C’est sûrement l’une des chanteuses anglaises les plus en vue du moment. Née à la fin des années 90 au Royaume-Uni, cette auteur, compositrice et interprète est réellement active depuis 2011. Elle a écrit sa première chanson à 11 ans, 9 ans plus tard elle apparait dans le dernier album du rappeur Drake et pose sa voix, en collaboration avec Kendrick Lamar, sur la bande son du nouveau film Black Panther, dans le morceau I am.

Auto-créée et autodidacte, la chanteuse n’est pas seule sur scène. Accompagnée d’un pianiste, d’un guitariste, d’un bassiste et d’un batteur, le quatuor s’est formé naturellement et offre une complémentarité à tous leurs fans.

Lire aussi > Les débuts prometteurs de René-Charles dans la musique

La jeune femme tire ses inspirations du jazz et de la soul comme chez Aluna George ou Lulu James, mais c'est surtout une fan inconditionnelle d’Amy Winehouse. Sa douce voix, elle la met en scène dans des paroles réfléchies et qui dénoncent des problèmes sociaux comme dans Blue Lights. Ce morceau parle de la relation de méfiance entre la police et les jeunes de couleur et fera exploser sa carrière en 2016.

jorjasmith.com

Mahalia, une ascension incessante

Mahalia Burkmar est une chanteuse, compositrice et actrice anglaise de Birmingham. Après quelques EP, un album et un rôle dans Brotherhood en 2016, c'est en février 2018 qu'elle fait son retour.

À presque 20 ans, l’artiste sort un nouveau morceau, intitulé Proud of me, accompagnée de la rappeuse Little Simz. Comme à son habitude, elle met en scène sa désinvolture qui fait son charme.

Refusant d’être définie dans un genre précis, la chanteuse souhaite que son public se retrouve dans ses choix artistiques et caractérise son style musical comme des montagnes russes émotionnelles.

Elle signe un premier contrat avec le célèbre label Atlantic Records à l’âge de 13 ans et a déjà travaillé avec Nineteen8, le producteur de Drake. Mais la jeune femme prend ses responsabilités et continue sa scolarité sans rien produire tout en sachant le chemin déjà tracé qu’elle allait emprunter. Cette passion l’anime depuis qu’elle est toute petite où elle s’amusait à créer des spectacles, des chansons et des chorégraphies dans son salon.

C’est avec le groupe Rudimental qu’on la retrouve notamment dans le morceau We The Generation, il y a maintenant 3 ans, qu’elle se lance un challenge et fait, selon elle, l’une des choses les plus stressante de sa carrière.

Cette jeune artiste n’a pas fini de surprendre, ni de séduire les foules.

CIM Internet