Paris Match Belgique

Arthur H à propos de son père Jacques Higelin : « Soyez joyeux quand vous pensez à lui ! On a eu tellement de chance de le croiser »

Jacques Higelin funérailles

C'est à tous ces anonymes qui ont témoigné de leur amour à la mort de son père qu'Arthur H. s'est adressé sur les réseaux sociaux | © AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Musique

Décédé à l’âge de 77 ans le 6 avril dernier, Jacques Higelin a été enterré ce vendredi au Père Lachaise. Silencieux depuis l’annonce de la mort de son père, Arthur H. a réagi sur Facebook avec un message plein d’amour et de tendresse.

Il l’appelait et l’appelle toujours Jacques. Il ne lui a jamais dit « papa » comme il le confessait à Paris Match lors d’une interview croisée avec son père il y a quelques années. C’est donc de « Jacques » qu’il parle avec beaucoup d’émotion. « Il est mort paisiblement. Il a juste fermé les yeux et il est parti, sans souffrance » explique-t-il dans un long message posté ce dimanche sur sa page Facebook.

Le fils ainé de Jacques Higelin revient également en détails sur la cérémonie d’adieu qui a eu lieu au Cirque d’Hiver où le « grand prince gitan », comme le décrit Arthur, a reçu les hommages de ses proches et de ses amis au cours d’une célébration « sans messe ni église » mais emplie de chants et de poèmes auxquels se sont mêlés les voix d’Arthur, Izïa sa fille, Kên son autre fils mais aussi de Jeanne Cheral, Catherine Ringer ou encore Camille. Une cérémonie au cours de laquelle Kên a décrit, plein d’émotions, le dernier rêve qu’il a fait de son père la nuit précédent sa mort : « Jacques Higelin s’enfuyait dans des ruelles en éclatant de rire ». Sa fille Izïa, à qui le chanteur a dédié plusieurs de ses chansons, a interprété un morceau inédit « Dragon de métal » qu’elle venait d’écrire pour son père.

Lire aussi > L’adieu à Jacques Higelin : ses fans, sa famille et ses amis réunis

Arthur H. voulait par ses mots également remercier la nombreuse foule qui s’était déplacée au Père Lachaise et a voulu faire passer le message que dorénavant il ne faudra pas pleurer son père mais être joyeux quand on pensera à lui : « Au Père Lachaise on a senti tout l’amour incommensurable de son magnifique public chéri. On a chanté tous ensemble. On a écouté Parc Montsouris, J’suis qu’un grain de poussière, Le berceau de la vie et Tête en l’air. Et on a enterré Jacques. On est retourné au Cirque d’hiver pour boire des coups et faire la fête. Soyez joyeux quand vous pensez à lui ! On a eu tellement de chance de le croiser. »

Arthur H. a décidé de reprendre dès ce week-end la tournée « Amour Chien Fou » du titre de son dernier double album sorti l’année passée.

CIM Internet