Paris Match Belgique

Massive Attack va crypter un album dans de l'ADN pour la première fois

Image d'illustration | © Unsplash/Reynier Carl

Musique

Le groupe de Bristol fête le vingtième anniversaire de son album Mezzanine en le sauvegardant pour "l'éternité" dans des brins d'ADN.

 

Que ce soit scéniquement ou politiquement, Massive Attack a toujours eu une longueur d'avance - et il le prouve une fois de plus. Le groupe de Bristol, qui fête le vingtième anniversaire de son album Mezzanine, a annoncé que celui-ci fera prochainement l'objet d'une réédition un brin particulière : le disque sera encodé dans une séquence d'ADN afin de le préserver du temps et de l'amoncellement des données mondiales.

La prouesse de cette nouvelle technique de stockage avait déjà été expérimentée avec les morceaux "Tutu" de Miles Davis et "Smoke On The Water" de Deep Purple, mais Mezzanine constitue le premier album complet à être conservé de la sorte. La manipulation permettra aux données de l'opus jubilaire d'être conservées intactes plusieurs centaines de milliers d'années, expliquent Les Inrocks.

Une technologie intemporelle

C'est notamment la réduction du coût du séquençage ADN qui permet désormais l'accès à cette technique révolutionnaire, qui représente dans les milieux scientifiques l'une des pistes les plus encourageantes quant au stockage de notre mémoire digitale. Selon FuturaTech, elle a été développée par des chercheurs de l'École polytechnique fédérale de Zurich (ETH) il y a quelques années. Les informations binaires sont encodées sous la forme de bases ADN, qui peuvent ensuite être lues par séquençage.

Le tout ne nécessite que peu d'espace, puisqu'un millimètre cube d'ADN permettrait de stocker un milliard de gigaoctets de données. En guise de comparaison, Mezzanine ne devrait faire que 15 mégaoctets sous cette forme, pour quelques 920 000 brins d'ADN.

Lire aussi > Pourquoi Qwant ne fera pas trembler Google

Mais ceux-ci doivent eux-mêmes être préservés dans un contenant : pour ce faire, les chercheurs vont les insérer dans 5 000 perles de verre nanométriques, explique FuturaTech. Ces billes seront ensuite conservées dans une bouteille d'eau. Le travail de synthèse de Mezzanine devrait être terminé d'ici deux mois.

©EPA/MARTIAL TREZZINI - Grant Marshall de Massive Attack au Montreux Jazz Festival en 2010.

Pointilleux

Massive Attack a beau investir dans les technologies, le groupe historiquement contestataire choisit toujours ses batailles : fin mars, il avait décidé de supprimer sa page Facebook en réaction à la politique de données de la plateforme de Mark Zuckerberg. Le compte, temporairement suspendu, n'a toujours pas été réactivé, malgré les nouvelles tentatives de transparence et la défense de Facebook.

CIM Internet