Paris Match Belgique

Beyoncé et Jay-Z : La chorégraphie stylée de « Apeshit » est signée par un Belge

Habillés par les plus grandes marques, les Carters et leurs danseurs investissent le Louvre pendant plus de 6 minutes. | © DR

Musique

Le Louvre a été privatisé pour les besoins de ce clip hors norme, dont la chorégraphie a été conçue par Sidi Larbi Cherkaoui.

Bien qu’il ait été tourné à Paris, le nouveau clip de Beyoncé et Jay-Z comprend sa dose de belgitude. C’est l’Anversois Sidi Larbi Cherkaoui qui signe la chorégraphie de « Apeshit », le premier single de l’album commun du couple de stars, Everything is Love. Ce n’est pas la première fois que le Flamand collabore avec la chanteuse puisqu’il avait supervisé son show lors des Grammy’s en février 2017, alors qu’elle était enceinte.

Le mariage étonnant du « Sacre de Napoléon » et du « waacking »

Habillés par les plus grandes marques – Versace, Burberry et bijoux de la nouvelle collection Maison Messika Paris – les Carters et leurs danseurs investissent le Louvre pendant plus de 6 minutes. On y voit « La Jaconde » ou encore « Le Sacre de Napoléon » par Jacques-Louis David entre deux séquences d’une chorégraphie millimétrée. Le tournage dans le musée parisien a lieu pendant deux nuits et a été réalisé dans le plus grand secret. La Française Josépha Madoki, qui y livre une danse en solo endiablée, est revenue sur son expérience pour Le Parisien. « J’y danse le waacking, un style créé à Los Angeles dans les années 1970 et inspiré entre autres des mouvements de bras des actrices hollywoodiennes comme Greta Garbo. Je suis très heureuse d’avoir pu aussi faire connaître cette danse dans ce clip qui va être vu dans le monde entier », confie-t-elle.

Lire aussi > Beyoncé et Jay-Z, un nouvel album et un clip au Louvre

Le magazine Rolling Stone voit dans ce clip impressionnant une manière pour Jay-Z et Beyoncé d’inviter la culture afro-américaine dans un haut lieu de l’art blanc occidental. « Beyoncé et Jay-Z n’hésitent pas à faire entrer en force la culture noire dans un espace qui ne l’a jamais valorisée, s’appropriant joyeusement et avec défi un lieu clé de la culture européenne », traduit Le Courrier International. Un clip engagé qui restera à coup sûr dans les annales.

CIM Internet