Paris Match Belgique

Eurovision 2018 : La gagnante accusée de plagiat

eurovision

La chanteuse Netta lors de sa victoire à l'Eurovision. | © AFP PHOTO / Francisco LEONG

Musique

La chanson "Toy" de l'Israélienne Netta, qui a remporté le dernier Concours Eurovision de la chanson, est attaquée pour plagiat.

Le groupe Universal Music accuse en les compositeurs de "Toy", la chanson gagnante de l'Eurovision 2018, d'avoir copié le rythme de "Seven Nation Army" des White Stripes, rapportaient des médias israéliens mardi soir.

Les deux compositeurs ont reçu voici deux semaines une lettre de la maison de disques. L'un d'eux s'est rendu mercredi à Los Angeles pour essayer de trouver un arrangement. Universal Music reprocherait des similitudes entre le rythme de "Toy" et celui de "Seven Nation Army". La mélodie ou le texte ne seraient pas visés.

Lire aussi > Qui est Netta Barzilai, la gagnante israélienne de l'Eurovision 2018 ?

Une possible disqualification

En principe, Israël doit accueillir le prochain concours Eurovision mais s'il s'avère que des parties de "Toy" ont été plagiées, cette organisation pourrait être mise en danger, selon les médias israéliens. La chanson lauréate doit être originale. Si tel n'est pas le cas, la chanteuse Netta Barzilai pourrait encore être disqualifiée, selon le journal Haaretz.

L'Union européenne de radio-télévision (UER), qui organise l'Eurovision, n'a pas encore réagi.

Avec Belga

Mots-clés:
plagiat Eurovision 2018
CIM Internet