Paris Match Belgique

49 ans après, Paul McCartney traverse Abbey Road en solo

Paul McCartney a surpris ses fans ce 23 juillet. | © EPA/ANDREW HARRER / POOL

Musique

L’ancien Beatle s’est amusé à traverser la rue londonienne devenue mythique depuis leur album de 1969.

Les badauds en sont restés bouche bée. Alors qu’il se rendait aux studios d’Abbey Road ce lundi 23 juillet, Paul McCartney a traversé la rue où, cinquante ans plus tôt, George, John, Ringo et lui l’avaient fait pour la pochette de leur célèbre album. Un moment presque surréaliste qui a été immortalisé par l’une des filles du rockeur, Mary Anna McCartney.

Abbey Road, la pochette de tous les fantasmes

La pochette du 11e album studio des Beatles nourrit depuis 1969 de nombreux fantasmes. Les amateurs de théories du complot y voient en effet un cortège funèbre en l’honneur… de Paul McCartney. Selon eux, le bassiste serait décédé après un terrible accident de voiture en 1966. Et l’image serait pétrie de références à la mort. John Lennon mène le cortège vêtu de blanc, comme un prête, Ringo Starr est habillé comme un croque-mort, un sosie de Paul McCartney suit, pieds nus, comme un défunt, et George Harrison est habillé en denim, comme un fossoyeur, lit-on dans Le Monde.

La pochette d’Abbey Road nourrit les fanstasmes d’amateurs de théories du complot. EPA/ANDY RAIN

Lire aussi > De refuge des Beatles à capitale du yoga, l’incroyable destin de Rishikesh

La plaque d’immatriculation de la Coccinelle blanche que l’on aperçoit dans le fond est aussi un indice. « LMW28IF » voudrait dire « Living McCartney would be 28 if », soit « Vivant, McCartney aurait eu 28 ans si ». Si… l’accident n’avait pas eu lieu, faut-il comprendre. Pourtant, à le voir traverser Abbey Road avec le sourire, on se dit que la star est bien en vie.

CIM Internet