Paris Match Belgique

Clip Match : Les 6 clips qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

clip

Charlotte Cardin toujours aussi envoûtante dans son nouveau clip "Double Shifts". | © Capture d'écran YouTube/Charlotte Cardin

Musique

Chaque vendredi, Paris Match Belgique vous sélectionne les sorties de clip qui ont marqué la semaine, histoire de bien commencer le week-end en musique. 

Balthazar – Fever

La bonne nouvelle de la semaine : Balthazar est de retour ! Après plus de trois ans d’absence, le groupe belge revient avec un nouveau single intitulé Fever, du même nom que son nouvel album prévu pour le 25 janvier prochain. Tout en restant fidèle à leur style, Maarten Devoldere et Jinte Deprez explorent de nouveaux territoires, forts de leur expérience en projets solo. C’est vrai que les deux musiciens n’ont pas chômé pendant cette « pause Balthazar » : le premier a sorti deux albums avec son projet Warhaus et le second a fait des merveilles sous le nom de J. Bernardt. Ils seront à la Lotto Arena d’Anvers le 8 mars prochain.

Anderson .Paak – TINTS (feat. Kendrick Lamar)

Les deux poids lourds du rap californien s’associent sur « Tints » pour aborder les inconvénients de la célébrité et leur besoin de se cacher derrière des « vitres teintées ». Résultat : un clip complètement barré réalisé par Colin Tilley, collaborateur fréquent de Kendrick Lamar, notamment sur « Alright », où Anderson .Paak interprète 1001 personnages. De l’homme kidnappé par un couple amateur d’armes au batteur possédé, en passant par le père de famille catho à l’amateur de SM. Rendez-vous le 16 novembre pour la suite de l’album Oxnard, comme sa ville natale, sur lequel on pourra retrouver Dr Dre, Snoop Dogg ou encore Pusha T.

Vanessa Paradis – Ces mots simples

Un clip tout en simplicité et en légèreté. Pour « Ces mots simples », titre écrit par son époux Samuel Benchetrit, Vanessa Paradis apparaît sans artifices, sur une balançoire. Il n’est pas sans rappeler sa publicité pour le parfum Coco où la chanteuse à la voix douce incarnait un oiseau se balançant sur un trapèze, coincé dans sa cage. Aujourd’hui, l’oiseau est sorti de sa cage et se balance au-dessus de l’eau. Son septième album Les Sources, en référence au restaurant que tenait son père, sortira le 16 novembre.

Lire aussi > Samuel Benchetrit : l’hédoniste discret

Theophilius London – Only You (feat. Tame Impala)

Le rappeur américain Theophilus London et le leader du groupe australien Tame Impala Kevin Parker reprennent le funky « Only You » de Steve Monite, un classique nigérian sorti en 1984, pour un clip tout aussi kitsch. Caméscope, filtre rose, rideaux scintillants, téléphone fixe… Ils surfent sur les codes rétro des années 80, tout en y apportant une légère touche de modernité sans dénaturer le tube de Steve Monite.

Charlotte Cardin – Double Shifts

On vous parlait de Charlotte Cardin l’an passé à l’occasion de la sortie de son premier EP Main Girl. Aujourd’hui, la jeune Montréalaise, révélée par « La Voix », l’équivalent de « The Voice » au Québec, revient avec « Double Shifts ». Toujours aussi envoûtante, aussi soul et aussi irrésistible.

Lire aussi > Charlotte Cardin, la voix québécoise que l’Europe va adorer

Petit Biscuit – Suffer (feat. SKOTT)

Trois ans après l’hypnotisant « Sunset Lover », le jeune prodige de 19 ans continue à se forger une place dans le paysage électro français et passe à l’étape suivante. Avec « Suffer », sorti ce 31 octobre en collaboration avec SKOLL, Mehdi Benjelloun, de son vrai nom, est moins lisse, moins doux, plus sauvage et agressif. Le petit biscuit grandit, et c’est tant mieux.

Vince Staples – Fun!

S’il ne fallait retenir qu’un clip cette semaine, ce serait celui-ci. Pour accompagner la sortie de son troisième album FM!, Vince Staples a dévoilé le 1er novembre le clip créatif et original de « Fun! » Une plongée dans les rues d’un quartier de Long Beach, d’où le rappeur californien est originaire, grâce à l’option Street View de Google.

CIM Internet