Paris Match Belgique

Jean-Michel Jarre : un concert de sensibilisation sur la mer Morte

Poursuivant sa mission en qualité d'Ambassadeur de bonne volonté pour l'Unesco, Jean-Michel Jarre va donner un concert pour aider à sauver la mer Morte. | © Belga

Musique

Pionner de la musique électronique française, l’artiste se produit régulièrement sur des sites du patrimoine mondial pour sensibiliser à la mission de l’UNESCO.

Le musicien électronique Jean-Michel Jarre a confirmé à l’AFP qu’il donnera un concert unique en Israël le 6 avril prochain sur un site antique qui surplombe la mer Morte pour « faire prendre conscience au monde » du danger que connait ce lac, menacé d’assèchement.

Lire aussi : Les lacs et les mers en voie d’évaporation

Des méga-concerts de sensibilisation

La dégradation environnementale de la mer Morte, dont le niveau baisse de plus d’un mètre tous les ans, inquiète les experts qui affirment qu’elle pourrait être totalement asséchée d’ici à 2050. Sa dégradation a débuté dans les années 1960 lorsque Israël, la Jordanie et la Syrie ont commencé à détourner de l’eau du Jourdain, sa plus importante source d’eau.

Lire aussi : Le site historique de Palmyre change à nouveau de mains

Jean-Michel Jarre, ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco depuis 1993 veut « alerter sur l’urgence de sauver la mer Morte », ce lac salé partagé entre Israël, la Jordanie et les territoires palestiniens.

« Un projet universel sous l’égide de l’Unesco »

Le projet de concert géant conçu il y a plus d’un an et demi est destiné à « être festif mais aussi à contribuer à une cause qui est importante », explique M. Jarre dans un entretien à l’AFP. Le spectacle se tiendra sur les hauteurs du site antique de Massada, une citadelle construite par le roi Hérode (Ier siècle avant J.C.) sur un piton désertique qui surplombe la mer Morte.

Performance de Jean-Michel Jarre le 1er mars 2010 à Katowice, en Pologne. © EPA / ANDRZEJ GRYGIEL POLAND OUT / BELGA

Le site de Massada a été inscrit en 2002 au patrimoine mondial par l’Unesco. « Construire cette forteresse était d’avant-garde et ce concert le sera aussi », affirme le musicien. « Nous allons utiliser des technologies modernes françaises et israéliennes pour faire de ce spectacle quelque chose d’unique », ajoute M. Jarre, qui se produira avec des musiciens israéliens de la scène électronique locale.

Lire aussi : Moby : sa cause pour les animaux revient dans un nouveau clip

Le concert nocturne dont les places varient entre 495 et 2955 shekels (130 à 777 euros) sera retransmis en direct et visible à 360 degrés via une application israélienne, durant les huit heures du spectacle.

Ce qui est important pour moi c’est que le monde comprenne que la problématique de la mer Morte ne concerne pas que les habitants de la région mais l’humanité.

Il assure ne pas avoir subi de pressions de groupes appelant au boycott israélien, « sûrement parce qu’il s’agit d’un projet universel sous l’égide de l’Unesco ».

(Avec Belga)

CIM Internet