Paris Match Belgique

Comment un vendeur de falafels français a bouleversé la carrière de Ben Harper

ben harper

Ben Harper en juin 2009. | © BELGA PHOTO ERIC VIDAL

Musique

Le chanteur américain Ben Harper est à la recherche d’un vendeur de falafels rennais qui, il y a 25 ans et le temps d’une soirée, a « changé sa façon de voir le monde ».

 

C’était en 1993. Invité à Rennes à l’occasion du festival des Transmusicales, Ben Harper se souvient d’une soirée extraordinaire. Pas tant pour le tout premier concert qu’il a donné dans la ville bretonne, mais pour une rencontre qu’il a fait quelques heures plus tard.

Interrogé par Le Mensuel de Rennes à l’occasion des 40 ans des « rencontres trans musicales », le chanteur américain a raconté comment ce soir-là, sa rencontre avec un vendeur de falafels fan de sa musique, a « changé sa façon de voir le monde ». Alors qu’il n’avait que 24 ans et qu’il marchait encore incognito dans les rues, l’interprète de « Better Way » s’est arrêté à un stand de falafels, interpellé par la musique qui émanait de derrière les fourneaux.

Rennes, sa « renaissance »

« Le propriétaire faisait tourner mon EP Like a King sur sa stéréo. Il adorait visiblement mes chansons. Cette intensité qui entourait la musique que j’avais écrite était totalement nouvelle pour moi », raconte-il dans une interview dont Le Monde a publié des extraits. Il n’en fallait pas plus pour que le guitariste s’installe à une table et décide d’y passer toute la nuit. « Fort heureusement, il parlait anglais. Nous avons mangé, parlé et ri », se souvient-il, évoquant la ville de Rennes comme une « renaissance ».

« J’espère que, par un hasard incroyable, il lira ceci »

Malgré l’échange intense entre les deux hommes, le chanteur a depuis oublié le nom et l’endroit exact du stand de falafels. Mais Ben Harper ne perd pas espoir de retrouver son ami d’un soir. Il a d’ailleurs lancé un avis de recherche dans le Mensuel de Rennes, avant d’être rapidement relayé par les réseaux sociaux sous le hashtag #BenàRennes« J’espère que, par un hasard incroyable, il lira ceci. Je voudrais lui dire à quel point cette nuit a compté pour moi », a confié le chanteur. Si le mystérieux vendeur de falafels venait à se manifester, le magazine breton s’est dit prêt à le « mettre en contact » avec la star californienne.

CIM Internet