Clip Match : Les 4 clips qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

Clip Match : Les 4 clips qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

jorja smith

Jorja Smith dans "The One". | © Capture d'écran YouTube

Musique

Chaque vendredi, Paris Match Belgique vous sélectionne les clips qui ont marqué la semaine, histoire de bien commencer le week-end en musique. Au programme : de la soul, de la découverte (belge), des retours… que du beau monde.

Jorja Smith – The One

Attention, émotion. Sur toutes les lèvres depuis la sortie de son album Lost & Found, Jorja Smith envoûte une nouvelle fois avec sa soul en or et des paroles dégoulinantes de réalisme. Déjà comparée à Amy Winehouse et Lauryn Hill, la jeune Anglaise, âgée seulement de 21 ans, a sorti le clip du puissant « The One » qui nous laisse aller à notre imagination pour comprendre son chagrin secret. « Avec le concept, je voulais laisser planer la question : que s’est-il passé ? », explique le réalisateur de la vidéo Hector Dockrill. « J’ai également estimé que la vidéo devait être très simple et laisser l’incroyable énergie et les performances incroyables de Jorja diriger la vidéo, ce qu’elle a naturellement fait ».

Voyou – Les bruits de la ville (feat. Yelle)

Voyou et Yelle font grand bruit dans la ville et sur Internet. Le featuring que l’on n’avait pas vu venir – sans être pour autant très étonnant – se perd dans un Paris déstructuré, réalisé par Vincent Castant, déjà aux commandes de son précédent clip « Seul sur ton tandem », mais derrière aussi des clips de Polo&Pan et de Jacques. De quoi patienter pour la sortie du premier album du bandit pop, le 15 février prochain. Voyou sera également présent aux Nuits Botanique le 5 mai.

Romain Cupper – Painkiller

En direct de Liège, la dernière pépite du plat pays nommée Romain Cupper nous propulse dans un univers rétro-futuriste avec sa pop nonchalante où il assume totalement l’autotune à outrance. Pour ce premier clip à la fois graphique et nostalgique, l’ancien membre du groupe belge Leaf House nous emmène dans son enfance, faite de bains nus en famille, d’exposés sur les dinosaures et de vacances au ski, comme la neige laissée par la bonne vieille télévision qui ne reçoit aucun signal. À surveiller de très près ! 

Robyn – Honey

Après huit ans d’absence, Robyn est de retour avec l’album Honey. Pour son titre éponyme, initialement produit pour la série Girls, la chanteuse suédoise nous transporte au coeur d’une rave jusqu’aux petites heures, avec des gros plans flous et pourpres, où elle lâche prise et laisse libre cours à ses pulsions. Autour d’elle, les danseurs ondulent sans pudeur et sans gêne sous les lumières stroboscopiques. Pour la petite histoire, l’interprète de Dancing On My Own a inclus, dans ce clip, des fans sélectionnés après un casting pour se laisser entraîner par sa musique.

CIM Internet