La tragédie qui a inspiré la chanson culte « White Christmas »

White Christmas

Le jour de Noël, Irving Berlin vivra un drame dont il ne se remettra jamais complètement. | © Annie Spratt / Unsplash

Musique

Cinquante millions de copies de « White Christmas » ont été diffusées dans le monde, Un record jamais battu. Elle a été reprise plus de 500 fois. Mais beaucoup ignorent que cette chanson phare de la période des fêtes a été inspirée d’une tragédie. 

 

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le tube « I am dreaming of a White Christmas » , l’incontournable des films de Noël, n’a pas été inspiré d’heureux moments en famille, auprès d’un sapin, la neige tombant de l’autre côté des fenêtres. Un jour de Noël, le compositeur Irving Berlin vivra une véritable tragédie qui lui gâchera à jamais la fête. 

Lire aussi > 5 films pour ceux qui en ont (déjà) marre de l’esprit de Noël

Misère dickensienne

Irving Berlin, qui a composé le tube, est né 1888 en Russie d’un père rabbin orthodoxe. Très jeune, il fuit les pogroms antisémites en Russie et s’installe à New York, où il vit une misère « dickensienne », selon les termes du média Slate.  Il voit son premier sapin orné lorsqu’il arrive aux États-Unis : « Je m’étais lié à mes gentils voisins de l’autre côté de la rue, les O’Hara, et partageais leurs friandises. C’est la première fois que je voyais un arbre de Noël. Les O’Hara étaient très pauvres et ce n’est que bien plus tard, alors que je m’habituais à leur sapin, que je réalisais qu’ils devaient en acheter un de petite taille avec des branches cassées. Mais pour moi, ce premier arbre semblait s’élever jusqu’au Paradis », racontera Irving des années plus tard. 

Irving Berlin Jr

En 1924, lors d’un dîner mondain, Irving (Israël de son vrai nom) fait la rencontre d’Ellin Mackay, riche héritière catholique de la haute société de Manhattan. Ils tombent follement amoureux et se marient en dépit de la ferme opposition du père de la jeune femme. Deux enfants naîtront de cette union : Mary et Irving Jr. Mais ce le petit dernier meurt alors qu’il n’est âgé que de trois semaines. Sans que personne ne comprenne, son cœur s’est arrêté … le jour de Noël.

Lire aussi > [En écoute] La playlist de Noël de 2017

Un drame dont Irving ne se remettra jamais complètement. La fête restera le symbole d’une triste mélancolie pour le compositeur. Des années plus tard, il compose la chanson « White Christmas ». Les paroles sont mélancoliques de l’époque où la fête était synonyme du rêve américain pour un jeune juif ayant fui les persécutions antisémites : « des Noëls blancs […] où les cimes des arbres rayonnent et les enfants écoutent pour entendre les traîneaux dans la neige ». La musique, chantée par le grand Bill Crosby, est diffusée en 1941 pour la première fois. Elle rencontrera un succès inouï, devenant un symbole de paix en temps de guerre. 

CIM Internet