Pourquoi le Danemark ne veut plus de R. Kelly sur ses ondes radio

Pourquoi le Danemark ne veut plus de R. Kelly sur ses ondes radio

r kelly

Bloqué par son label, attaqué par la justice américaine, certaines collaborations supprimées… tout s’écroule pour R. Kelly. | © EPA PHOTO DPA-RAINER JENSEN-rj-h-ms

Musique

Seul face aux accusations, le rappeur R. Kelly a été banni des playlists diffusées sur les ondes des radios danoises.

Le documentaire Surviving R. Kelly aura décidément eu un sérieux impact, faisant passer la star du R&B des années 90 de suspect à paria. Bloqué par son label, attaqué par la justice américaine, certaines collaborations supprimées… tout s’écroule pour R. Kelly. Après avoir été banni de la ville de Philadelphie, le voilà désormais dans le viseur des radios danoises.

Retiré des playlists

Accusé d’agressions sexuelles, le chanteur américain R. Kelly, champion du R&B des années 1990, est désormais banni des ondes au Danemark par Bauer Media, le groupe qui y gère les plus grandes radios commerciales. « Nous l’avons retiré des playlists », a déclaré mardi à l’AFP Tobias Nielsen, un responsable de cette compagnie privée, Bauer Media. « En tant que radio, nous sommes responsables de ceux que nous diffusons sur nos ondes. Dans ce cas, nous parlons d’agressions de mineurs et de viols », a-t-il ajouté.

Lire aussi > Après R. Kelly, l’industrie musicale va-t-elle passer au #MeToo ?

Au Danemark, un pays de 5,8 millions d’habitants, Bauer Media gère les radios The Voice, NOVA, Radio 100, Pop FM, Radio Soft et MyRock, qui touchent quelque 2,7 millions d’auditeurs chaque semaine. Jusqu’à présent, deux titres du musicien étaient diffusés sur ces stations.

Sauve qui peut

Âgé de 52 ans, Robert Kelly, de son vrai nom, avait été inculpé en 2002 pour avoir filmé des actes sexuels entre lui et une adolescente de 14 ans, mais finalement acquitté en 2008. Il est revenu dans la tourmente avec la diffusion en début d’année d’un documentaire le mettant en cause pour de multiples agressions sexuelles, notamment de filles de moins de 16 ans.

Lire aussi > Le père de Beyoncé explique comment il faisait tout pour tenir R. Kelly à distance des Destiny’s Child

Une enquête a été ouverte à New York et plusieurs médias locaux affirment que R. Kelly fait déjà l’objet d’une enquête menée par le procureur du comté de Fulton, dont dépend la ville d’Atlanta. La maison de disques Sony Music a notamment mis fin au contrat qui la liait à l’interprète de « I Believe I Can Fly ». D’autres stars de la musique nord-américaine, de Lady Gaga à Céline Dion en passant par Chance the Rapper, ont également pris leurs distances.

Plusieurs femmes accusent le chanteur et producteur de 52 ans d’avoir eu des relations sexuelles avec des filles de moins de 16 ans et de s’être entouré de femmes dont il a fait ses esclaves sexuelles.

 

Avec Belga

 

CIM Internet