Grammy Awards : Un palmarès engagé, des performances 5 étoiles et autres petites polémiques

Grammy Awards : Un palmarès engagé, des performances 5 étoiles et autres petites polémiques

grammy awards

Janelle Monáe interpète "Make Me Feel" sur la scène du Staples Center à Los Angeles. | © Robyn Beck / AFP.

Musique

Ce dimanche, toute l’industrie musicale américaine se réunissait pour sa grand-messe annuelle.

La 61ème cérémonie des Grammy Awards a livré son verdict lors d’un show émaillé par quelques petits incidents et des prestations de haute volée. Une invitée surprise a également fait son apparition alors que les suffrages ont célébré des artistes engagés. Notre récap complet.

Lire aussi > Victoires de la musique : Angèle et Damso mettent définitivement la France à leurs pieds

Women Power

L’ex Première dame des États-Unis Michelle Obama a fait une apparition surprise sur la scène, pour la première prise de parole aux côtés de l’animatrice de la soirée Alicia Keys et des chanteuses Jennifer Lopez, Lady Gaga et Jada Pinkett Smith. « La musique m’a toujours aidé à raconter mon histoire. Et je sais que c’est la même chose pour chacun ici. Que nous aimions la country, le rap ou le rock, la musique nous aide à partager, notre dignité et nos soucis, nos espoirs et nos joies », a lancé Michelle Obama. À mi-parcours de cette cérémonie résolument portée par des messages féministes, la diva pop Lady Gaga avait déjà remporté plusieurs prix, dont deux pour « Shallow », la ballade romantique enregistrée avec Bradley Cooper pour le film A Star Is Born. Elle est montée sur scène, seule, pour recevoir ce prix, et la chanteuse a profité de ce moment pour prononcer un discours poignant sur la santé mentale, un sujet abordé dans le film pour lequel elle est également nommée aux Oscars.

Le grand absent

C’est Childish Gambino, alter ego musical du comédien Donald Glover (Atlanta, Star Wars), qui a raflé la première récompense majeure, « la chanson de l’année » récompensant les auteurs/compositeurs, pour son hymne politiquement incorrect « This Is America », également élu « meilleure performance de rap/chant ». Sa vidéo choc dénonçant le règne des armes à feu et du racisme aux États-Unis, vue par des dizaines de millions de personnes sur le web, a aussi reçu le prix du « meilleur clip ». Il a toutefois boycotté la cérémonie, en signe de protestation pour le manque de reconnaissance de l’Académie envers les artistes hip-hop, et n’est pas venu chercher ses statuettes.

Drake coupé en plein direct

Le Grammy de la meilleure chanson de rap est allé à Drake pour son tube « God’s Plan ». Bizarrement, le discours de remerciement du rappeur a pris un tournant étonnement sobre. « Nous pratiquons une activité basée sur l’opinion et non sur les faits », a expliqué le principal intéressé, s’excusant presque et faisant remarquer que, contrairement au basket-ball, par exemple, il n’existe pas de statistiques pour mesurer le talent ou les habiletés. « Le fait est que vous avez déjà gagné si vous avez des gens qui connaissent vos chansons par coeur, si vous êtes un héros dans votre ville natale. Si les gens qui ont un emploi régulier sortent sous la pluie et la neige et dépensent de l’argent pour acheter des billets pour vos spectacles, vous n’avez pas besoin de cette récompense. Vous avez déjà gagné. Mais … » Alors que le discours de Drake atteignait son apogée, son micro a été brusquement coupé et la publicité lancée, alors qu’il semblait que ce dernier avait plus à dire. Un moment pour le moins déconcertant.

Lire aussi > Clip Match : Les 7 clips qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

Ariana Grande dérape

Au rayon des polémiques, Ariana Grande a elle craché son venin sur Twitter avant de se raviser, mais c’était déjà trop tard. La chanteuse s’est emportée lorsque Mac Miller n’a pas remporté, à titre posthume, le Grammy Award du meilleur album de rap de l’année. Le prix a été décernée à Cardi B. Dans une série de tweets depuis supprimés, la pop star enchaîne : « Fuck », « Trash », « literal bullshit ». Dans un autre message, elle explique que l’Académie des Grammy avait même invité la famille du rappeur, décédé en septembre 2018 d’une overdose. La chanteuse a par la suite expliqué qu’il ne s’agissait en rien d’une attaque envers Cardi B. « Tant mieux pour elle. Promis. Je suis désolée ».


Bien loin de ces préoccupations, Cardi B a illuminé la soirée d’une performance assez incroyable. Tout comme sa consoeur Janelle Monáe, éblouissante qui s’est fendue, en plein direct sur CBS d’un : « Let the vagina have a monologue » (« Laissez le vagin avoir un monologue »).

Le principales récompenses :

Enregistrement de l’année

« I Like It » – Cardi B, Bad Bunny & J Balvin
« The Joke » – Brandi Carlile
« This is America » – Childish Gambino
« God’s Plan » — Drake
« Shallow » — Lady Gaga & Bradley Cooper
« All The Stars » — Kendrick Lamar & SZA
« Rockstar » — Post Malone Featuring 21 Savage
« The Middle » – Zedd, Maren Morris & Grey

Album de l’année

Invasion Of Privacy — Cardi B
By The Way, I Forgive You — Brandi Carlile
Scorpion — Drake
H.E.R. — H.E.R.
Beerbongs & Bentleys — Post Malone
Dirty Computer — Janelle Monáe
Golden Hour — Kacey Musgraves
Black Panther: The Album — Artistes variés

Morceau de l’année

« All The Stars » —Kendrick Lamar & SZA
« Boo’d Up » —Ella Mai
« God’s Plan » —Drake
« In My Blood » —Shawn Mendes
« The Joke » —Brandi Carlile
« The Middle » —Zedd, Maren Morris & Grey
« Shallow » — Lady Gaga & Bradley Cooper
« This Is America » —Childish Gambino

Meilleur album country

Unapologetically — Kelsea Ballerini
Port Saint Joe — Brothers Osborne
Girl Going Nowhere — Ashley McBryde
Golden Hour — Kacey Musgraves
From A Room: Volume 2 — Chris Stapleton

Meilleur album urbain

Everything Is Love – The Carters
The Kids Are Alright – Chloe x Halle
Chris Dave And The Drumhedz – Chris Dave And The Drumhedz
Car & Leisure – Miguel
Ventriloquism – Meshell Ndegeocello

Meilleur album rock

Tranquility Base Hotel + Casino – Arctic Monkeys
Colors – Beck
Utopia – Björk
American Utopia – David Byrne
Masseduction – St. Vincent

Meilleur album pop

Camila – Camila Cabello
Meaning Of Life – Kelly Clarckson
Sweetener – Ariana Grande
Shawn Mendes – Shawn Mendes
Beautiful Trauma – P!nk
Reputation – Taylor Swift

Meilleur album rap

Cardi B – Invasion of privacy
Swimming – Mac Miller
Victory Lap – Nipsey Hussle
Daytona – Pusha T
Astroworld – Travis Scott

Meilleure performance rap

« Be Careful » – Cardi B
« Nice For What » – Drake
« King’s Dead » – Kendrick Lamar, Jar Rock, Future & James Blake
« Bibblin » – Anderson .Paak
« Sicko Mode » – Travis Scott, Drake, Big Hawk & Swae Lee

Révélation de l’année

Chloe x Halle
Luke Combs
Greta Van Fleet
H.E.R.
Dua Lipa
Margo Price
Bebe Rexha
Jorja Smith

CIM Internet