Paris Match Belgique

Homecoming, la surprise de Beyoncé que personne n’attendait

beyonce

Un documentaire de folie ? Oui, mais pas que. | © Instagram / beyonce

Musique

Le film Homecoming réalisé par Beyoncé Knowles débarque enfin sur Netflix. Avec une belle surprise pour les fans de la diva du R’n’B.

 

Tout le monde s’attendait à un documentaire. C’est du moins ce que laissaient penser les images inédites du trailer diffusé le 8 avril dernier. Dix jours plus tard, le film Homecoming réalisé par Beyoncé Giselle Knowles débarque enfin sur Netflix. Avec une belle surprise pour les fans de la diva du R’n’B.

On se faisait déjà une joie de (re)découvrir sa folle performance de 2018 à Coachella. Une heure trente de show, 100 000 personnes en délire, des tenues majestueuses en référence à la culture noire ainsi qu’à la reine égyptienne Néfertiti, le tout rediffusé dans un documentaire home made rythmé avec les images inédites (et parfois intimes) des coulisses du festival californien resté gravé dans les mémoires. « Ce documentaire intimiste sur la performance acclamée de Beyoncé lors du festival de Coachella 2018 dévoile avec émotion les coulisses d’un concept créatif devenu un véritable mouvement culturel« , teasait Netflix début avril, sans prévenir les fans de ce qui les attendait.

Enregistrement mythique

Sur Twitter, l’interprète de Hold Up a attendu le jour de la sortie du documentaire pour dévoiler sa surprise. Sur l’affiche officielle Homecoming, qui annonçait jusqu’alors le film en collaboration avec le géant du streaming, une mention spéciale a été ajoutée : live album. Après Wembley, I Am Yours ou encore The Beyonce Experience, la popstar sort aujourd’hui son cinquième album live, fruit de l’enregistrement de son concert mythique au message puissant d’empowerment afroféministe.

Lire aussi > Quand Beyoncé inspire un livre sur le féminisme

“Quand j’ai décidé de faire Coachella, au lieu de sortir ma couronne de fleurs, je trouvais ça plus important d’apporter notre culture à Coachella. Il y a eu notamment une période de quatre mois de répétition avec Derek Dixie et les musiciens avant qu’on commence les quatre mois de répétition avec les danseurs”, raconte la chanteuse de 37 ans, citée par le Huffington Post. “J’ai étudié mon histoire, j’ai étudié mon passé et j’ai mis chaque erreur et chacun des succès de mes 22 ans de carrière dans ce spectacle de deux heures.” Impliquant des moyens colossaux, avec près de 200 personnes sur scène, les deux concerts de Beyoncé à Coachella ont été salués comme les plus marquants de sa carrière.

Bien qu’il ne contienne aucune nouvelle chanson écrite par l’artiste, Homecoming contient néanmoins une reprise inédite du titre “Before I Let Go” de Frankie Beverly and Maze, groupe emblématique de la soul américaine depuis la fin des années 1970. Aussi aura-t-on le plaisir de réécouter plusieurs titres interprétés avec ses acolytes des Destiny’s Child, Kelly Rowland et Michelle Williams, ainsi qu’un duo avec son époux Jay Z. Sans oublier sa version du morceau “Lif Every Voice and Sing” de James Weldon Johnson, avec la voix de sa fille Blue Ivy.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Beyoncé (@beyonce) on

CIM Internet