Paris Match Belgique

Au Hellfest, l’hommage vibrant des Eagles of Death Metal aux victimes du Bataclan

eagles of death metal

Sur la scène du Hellfest, les Eagles of Death Metal ont fait honneur à leur réputation de groupe énergique, électrique et festif. | © PHOTOPQR/LE PARISIEN/Olivier Corsan

Musique

C’est la première fois que le groupe remontait sur la scène française depuis les attentats.

Trois ans après leur passage mémorable à l’Olympia, il était grand temps pour les Eagles of Death Metal de remonter sur la scène française. Ce samedi, le groupe était présent au Hellfest, profitant de son come-back pour rendre hommage aux victimes des attentats du Bataclan.

Le 13 novembre 2015, 90 personnes ont perdu la vie dans la salle de spectacle parisienne où se produisait le groupe de rock américain. Une soirée marquée à jamais dans l’esprit des musiciens qui ont adressé un message tout particulier à leur public français.

La main sur le coeur

« Je vous aime (en français dans le texte). Je me sens chez moi. Vous ne nous avez pas laissé tomber », a lâché le leader du groupe Jesse Hughes, arborant un badge de l’association « Life for Paris », en hommages aux victimes des attentats. L’émotion était visible quand le chanteur et guitariste, ôtant enfin ses lunettes de soleil en milieu de concert, s’est une nouvelle fois adressé au public, rapporte l’AFP.

Lire aussi > Pour le leader des Eagles of Death Metal, les manifestations anti-armes sont « pathétiques »

Sourire plein de gratitude face aux applaudissements chaleureux que son groupe recueillait, le leader moustachu d’EODM a plusieurs fois mis la main sur le coeur et sur le précieux badge accroché sur le poumon gauche de son t-shirt noir, en regardant parfois en contrebas dans une direction précise. Celle où étaient postés une bonne vingtaine de membres de l’association créée en soutien aux victimes des attentats jihadistes du 13 novembre 2015. La présence du groupe américain sur une des deux scènes principales du Hellfest, avait quelque peu valeur de symbole.

eagles of death metal
Le chanteur du groupe Eagles of Death Metal s’est produit au Hellfest avec un badge « Life for Paris ». © PHOTOPQR/LE PARISIEN/Olivier Corsan

Lire aussi > À Paris, le concert surprise des Eagles of Death Metal en hommage aux attentats du 13 novembre

Malgré ses déclarations polémiques – qui dénonçaient à l’époque un manque de sécurité au Bataclan – qui l’avaient déprogrammé de plusieurs festivals en France, Jesse et son band reviennent finalement sous un tonnerre d’applaudissements. Face à un public amassé en nombre, le groupe a fait honneur à sa réputation énergique, électrique et festive. En trois quarts d’heure, marqués par un set plein d’allant et de reprises, ils ont visiblement regoûté au plaisir de jouer sur une terre française qui s’était douloureusement évanoui quatre ans plus tôt.

CIM Internet