Paris Match Belgique

Robbie Williams : « Les chansons de Noël sont comme des madeleines »

Robbie Williams sort un nouvel album pour Noël

Robbie Williams sort un nouvel album pour Noël. | © EPA / URSULA DUEREN

Musique

Robbie Williams repointe le bout de son nez avec… un album de Noël ! Que lui est-il donc passé par la tête ? Nous lui avons posé la question. Interview.

Paris Match. Pourquoi un album de Noël ?
Robbie Williams. J’ai fait beaucoup de disques dans ma carrière, donné beaucoup d’interviews, de concerts. Et à la fin, il faut toujours trouver la chose qui vous amuse dans ce métier. Noël est devenu une priorité depuis la naissance de mes enfants. Donc c’est un projet différent, mais excitant.

Lire aussi > Robbie Williams, papa pour la troisième fois

Quelles sont les chansons de Noël qui vous ont marqué ?
À peu près toutes ! Car c’était difficile de leur échapper. Ces chansons sont comme des madeleines, elles vous renvoient à des moments de votre vie que vous avez beaucoup aimés. Elles vous font du bien, enfin, moi, elles me faisaient du bien.

Dans le morceau “Time for Change » vous êtes quand même assez lucide : Noël, c’est bien quand tout va bien…
Oui, car c’est aussi l’occasion de vous rappeler ce qui ne va pas dans votre vie, toutes les conneries que vous avez pu faire. Ça peut être très déprimant. Le bon côté, c’est qu’à cette période on se demande comment améliorer les choses. C’est bien de pouvoir faire un bilan de sa vie, chaque année. Le temps de Noël est un médicament pour l’âme.

Je n’ai pas signé pour une deuxième saison avec « X Factor », parce qu’ils n’avaient pas les moyens de me payer

Mais la musique l’est aussi ?
Oui. Et je sais que certaines de mes chansons ont fait du bien aux gens. Mais ma première obligation est envers ma famille. Je suis aussi responsable de la manière dont je gère ma carrière, je dois rester intéressant. C’est comme un bateau qu’il faut maintenir à flot.

Vous avez d’ailleurs été membre du jury de « X Factor » en Angleterre. Dans quel but ?
Cela n’a servi à rien pour ma musique. Mais ça m’a ouvert les portes de la télé, et j’ai des projets télévisuels l’an prochain. Je n’ai pas signé pour une deuxième saison avec « X Factor », parce qu’ils n’avaient pas les moyens de me payer.

Vous étiez trop cher ?
Pour la première saison, je ne voulais pas être payé en livres sterling. C’est pour ça qu’ils ont proposé à ma femme d’être membre du jury, pour pouvoir nous payer en dollars. Sinon je n’avais aucun intérêt à le faire.

Je me fiche du Brexit. Je suis plus inquiet de la dévaluation annoncée de ma maison.

Aujourd’hui vous vous sentez plus britannique ou américain ?
Je me sens plus européen. J’ai quitté la maison à 16 ans et j’ai voyagé dans le monde entier, je me suis produit devant des millions de gens. C’est compliqué de dire « je me sens anglais ». Ma vraie patrie, c’est Stoke-on-Trent, la ville où je suis né.

Donc le Brexit ne vous intéresse pas ?
Je me fiche du Brexit. Je suis plus inquiet de la dévaluation annoncée de ma maison, qui était un gros investissement. Je soutiens les équipes de football anglaises, parce que je les aime et que j’ai grandi avec elles. Mais je me sens tout autant français, allemand ou italien.

Vous avez souvent parlé de votre combat contre la dépression. Comment allez-vous aujourd’hui ?
C’est un combat permanent parce qu’il y a un terreau sous-jacent. Si j’arrive à dormir normalement, à prendre soin de moi, tout va bien. Mais si je tombe sur une pilule, sur de la poudre ou sur de l’alcool, alors je sombre.

Lire aussi > Robbie Williams : Son combat contre la maladie mentale qui « veut le tuer »

Je suis resté trois ans sur un canapé en mangeant des donuts parce que je n’en pouvais plus

Et ça vous arrive encore ?
Oui, j’avance avec un aimant qui m’attire vers l’autodestruction. L’important, c’est que je le sache. Mais ça va mieux.

Vous n’êtes jamais fatigué d’incarner Robbie Williams ?
Oh si ! Je suis resté trois ans sur un canapé en mangeant des donuts parce que je n’en pouvais plus. J’écrivais mais rien n’était bien. La lumière s’était éteinte. Désormais elle brille sur d’autres. Mais je reste un performer, je sais que chaque concert est un combat pour donner envie aux gens de revenir.

Vous avez souffert d’avoir eu trop de succès ?
Citez-moi une personne que le succès ne rendrait pas folle. Dans l’histoire de la musique, je n’en vois pas…

Robbie Williams | Merry Xmas Everybody ft. Jamie Cullum (Official Video)

CIM Internet