Paris Match Belgique

Le coup de gueule de Charli XCX contre le sexisme dans l’industrie musicale

Charli XCX sur scène

Charli XCX. | © SUZANNE CORDEIRO / AFP

Musique

Sur Twitter, la chanteuse aux multiples casquettes de ne pas être reconnue à sa juste valeur, car elle est une femme.

Charli XCX en a ras-le-bol, et elle le fait savoir. Alors qu’elle est l’une des artistes les plus influentes de la scène pop actuelle, la chanteuse britannique n’est pas prise au sérieux par certains. Une situation qui devrait parler à de nombreuses femmes dans l’industrie musicale. Dans une série de messages sur Twitter, l’artiste de 27 ans a poussé un coup de gueule contre celles et ceux qui doutent de ses compétences tout simplement car elle est une femme.

« Je suis une artiste, une compositrice qui a coécrit de nombreux tubes pour moi et d’autres artistes, je réalise des vidéos, je suis productrice exécutive d’une émission sur Netflix. Je dirige un label et cogère deux artistes… », énumère-t-elle sur Twitter. « Si j’étais un homme, je serais une sorte de Dieu de l’industrie musicale, mais en tant que femme… on doute de moi ? » s’étonne-t-elle.

Lire aussi > Chris(tine and the Queens) : La superstar au désir ardent

À ses plus de 3 millions d’abonnés sur Twitter, Charli XCX ajoute qu’elle ne veut pas de la pitié, mais qu’elle dit simplement les choses comme elles sont. « Les femmes dans cette industrie sont constamment questionnées sur leur légitimité… ‘Est-ce qu’elle a vraiment écrit ça ?’ ‘Est-elle capable de produire ?’ ‘Est-ce qu’elle sait vraiment ce qu’elle fait ?’ J’entends ce genre de trucs tout le temps », confie l’interprète de « Blame it on your love ». « Toutes les pop stars féminines de 2019 sont des femmes d’affaires. Elles dirigent leur propre carrière. Elles prennent leurs propres décisions. Elles gèrent leurs équipes. Elles prouvent qu’elles peuvent le faire. Elles brisent les limites et créent leur propre art. C’est tellement évident », déclare-t-elle avant de conclure : « Ne nous insultez pas. » 

Un fléau

Charli XCX est loin d’être la première à dénoncer le sexisme dans l’industrie musicale et l’infantilisation des jeunes artistes. En France, 690 femmes issues de ce secteur ont signé un manifeste contre ce fléau en avril dernier, dénonçant un sexisme qui règne au quotidien, des propos misogynes aux agressions sexuelles, en passant par les disparités salariales, l’invisibilité des femmes aux postes à responsabilité, les préjugés et les non-dits qui bloquent le développement et les carrières de professionnelles pourtant compétentes et investies.

Taylor Swift a déjà, à de nombreuses reprises, épinglé la double peine des femmes artistes. Invitée dans l’émission musicale Beats 1 fin octobre, la chanteuse de 29 ans est revenue sur l’obsession des médias et du public pour sa vie amoureuse au début de sa carrière. Une façon comme une autre de totalement « minimiser » son art. « Les femmes artistes n’ont pas le droit de chercher l’amour, l’argent et le succès » de la même manière que leurs homologues masculins, moins jugés.

CIM Internet