Paris Match Belgique

Clip Match : Les 7 clips qu’il ne fallait surtout pas manquer cette semaine

kanye west closed on sunday

La famille d'abord. | © Anthem Entertainment.

Musique

Chaque vendredi, Paris Match Belgique fait le tri dans les clips sortis durant la semaine, pour ne vous proposer que le meilleur et l’immanquable.

Kanye West – Closed On Sunday

Le clan au grand complet. Yeezus a dévoilé ce jeudi le clip de son titre « Closed on Sunday », issu de son dernier album événement Jesus is King. Diffusée le jour de Thanksgiving aux États-Unis, la sublime vidéo s’inscrit évidemment au coeur du message porté par les dernières productions de « Ye » : la puissance de la religion et l’importance de s’entourer de sa famille. Le rappeur se met donc en scène aux côtés de son épouse Kim Kardashian et de leurs quatre enfants : North, Saint, Chicago et Psalm. Plus tard, on aperçoit même sa belle-mère Kris Jenner, son propre père Ray West, mais aussi l’une des sœurs de « Kim K », Kourtney, et ses enfants. Le clip se termine sur l’image de la star entourée d’une immense chorale. Elle rappelle les « Sunday services », les services religieux organisés chaque dimanche par le chanteur depuis le début de l’année, des performances en live mêlant concert gospel et office spirituel. Comme le souligne Rolling Stones, la chanson « Closed on Sunday » (soit « Fermé le dimanche ») est l’une de celles ayant suscité le plus de commentaires après la sortie de Jesus is King, notamment parce que Kanye West y chante son dévouement envers sa famille à travers des références à Chick-fil-a, une chaîne de restauration rapide connue pour fermer le dimanche pour des raisons ecclésiastiques. Ou quand fast-food et religion font bon ménage.

Lire aussi > Le coup de gueule de Charli XCX contre le sexisme dans l’industrie musicale

Black Pumas – Colors

On avait raté leur clip la semaine dernière et on ne pouvait passer à côté de ce gros coup de coeur que sont les Black Pumas, duo charmant venu d’Austin composé du chanteur Eric Burton et du producteur et guitariste Adrian Quesada. Révélation de l’année 2019 de la très pointue radio NPR au États-Unis, les Black Pumas régalaient leur monde avec un album éponyme sorti en juin dernier. Après une juste nomination dans la catégorie « Meilleur Nouvel Artiste » aux Grammy Awards 2020, ils ont partagé le clip du très beau « Colors », titre qui comme son nom l’indique appelle à l’unité et s’adresse à l’Amérique des oubliés. Servi par une vidéo à la cinématographie lêchée, le clip suit les destins de plusieurs personnages issus d’une même communauté. Lumineux. Signe du succès grandissant du duo, les Black Pumas s’offraient le plateau de Jimmy Kimmel le mois dernier, rien que ça. Alors qu’ils viennent de passer par l’Ancienne Belgique, les Américains seront (déjà) de retour chez nous pas plus tard qu’en février prochain, le 14, au Trix anversois.

Iggy Pop – SONALI

Pour illustrer le morceau « Sonali », extrait de son dernier opus Free sorti il y a deux mois, Iggy Pop a fait appel à un gaillard qu’on apprécie particulièrement : le génial Mac DeMarco. Le musicien, épaulé par le producteur Dan Rubenstein, met en scène un personnage déjà aperçu dans l’un de ses clips, l’Homme Lézard (le seul, l’unique, campé par Tommy Midnight). Le reptile, toujours habillé de manière très classe, veut juste rejoindre sa petite amie (jouée par Kiera McNally, qui n’est autre que la copine de DeMarco) et … c’est à peu près tout. Baigné dans des couleurs chaudes et ultra-saturées, le clip de « Sonali » s’apprécie tout autant en musique, puisque le morceau, véritable pièce de jazz progressif, est un réel plaisir pour les oreilles (la trompette de Leron Thomas y est pour quelque chose).

Aloïse Sauvage – À l’horizontale

Alors que son EP Jimy nous avait enchanté, avec notamment le très bon « Parfois faut », Aloïse Sauvage revient auréolée d’un nouveau clip tendre et sensuel pour « À l’horizontale ». Dans un huis clos depuis sa chambre, la jeune femme nous fait succomber à la tentation. Grâce à une caméra qui ne cesse de tournoyer, la vidéo nous invite à passer « à l’horizontale », littéralement. De quoi patienter avant la suite de ses aventures. En effet, celle qui s’affranchit des codes du rap et de la pop est actuellement en studio afin de finaliser la production de son premier album, un opus qui devrait pointer le bout de son nez dans le courant du premier trimestre 2020. Si vous êtes également sous le charme, sachez qu’Aloïse sauvage repassera par Bruxelles le 8 mai prochain à l’Orangerie du Botanique.

Camp Claude – Dancing Alone

Après avoir sorti son deuxième album Double Dreaming en mars dernier, Camp Claude revient avec un single qui va vous ramener tout droit au cœur des 90’s. Ambiance adolescente, skate et une bonne dose de nostalgie sont au programme pour le titre « Dancing Alone »pour lequel Diane Sagnier et ses comparses ont fait évoluer leur musique au gré de leurs envies. Un jeu vidéo du même nom a même été créé pour l’occasion : on y incarne la chanteuse dans un monde pas forcément très accueillant.

Saint DX – Xphanie

Nouveau clip pour Saint DX, qu’on a découvert ce mercredi à la FiftyFifty Session et qu’on vous présentera plus en longueur très vite. Aurélien Hamm tente de nous séduire ici avec le très doux « Xphanie », issu de son EP sorti début novembre, SDX. Le jeune producteur parisien, qui interprète et compose tous ses titres comme un grand (et comme un pro), nous gratifiait alors de sept titres très sentimentaux, dont le succulent « Prime Of Your Life ». On prédit un avenir radieux à l’artiste signé chez le découvreur de talents Cracki Records (Agar Agar, Isaac Delusion, L’Impératrice) et qui a fait ses armes en première partie de Charlotte Gainsbourg lors de sa dernière tournée.

Lire aussi > Angèle reprend Eels et Richard Cocciante pour La Blogothèque, et c’est évidemment magnifique

Bonus : Plastic Bertrand – No plastic

Alors qu’on était en train de vous concocter notre douce sélection hebdomadaire en ce vendredi froid et lumineux, certain(e)s de nos ami(e) Facebook se sont empressés de partager le nouveau clip surprise du mythique Plastic Bertrand. « No Plastic » est le fruit d’une collaboration entre le chanteur et la radio Nostalgie, et se voit comme une célébration de la new beat d’il y a 30 ans. Malgré le message environnemental louable et les bonnes intentions, on ne vous cache pas que nos oreilles ont saigné. Attention, ça pique.

CIM Internet