Paris Match Belgique

Les Namurois Glauque sortent un premier EP captivant

Les cinq membres de Glauque, de gauche à droite : Louis, Baptiste, Aaron, Aadriejan et Lucas. | © Maylisterkendries

Musique

Après 2 ans de scène, le groupe namurois Glauque sort son premier EP éponyme. Un recueil de 6 titres introspectifs où se mêlent électro et rap.

Certains les ont découverts lors de la dernière cérémonie de la RTBF des D6bels Music Awards, durant laquelle ils ont remporté le prix de la révélation de l’année. Mais c’est sur scène que le quintet est né et a conquis son public. Glauque, c’est une dénomination à double sens : l’adjectif péjoratif, impression de tristesse et la couleur de la mer déchaînée, un vert qui tire sur le bleu. Cet adjectif particulier est également le nom de leur premier EP.

Cover de l’EP « Glauque » | © Glauque Band

Une musique solitaire

Il recueille six titres, déjà bien connus de leur public. Glauque (l’extended play), c’est une démonstration de Glauque (les 5 Namurois) sur scène. “On a toujours fait tout pour le live en priorité, c’est pour ça que l’EP a pris le temps d’arriver », explique Aaron, seconde voix du groupe. Son binôme, Louis, complète : « En fait, on le joue déjà depuis plus d’un an en concert. Le sortir aujourd’hui, c’est une manière de pouvoir inscrire nos prestations en concert et de se laisser la liberté de tenter autre chose pour la suite. Nos goûts se précisent et nous voulons prendre une direction différente pour nos futurs projets.”

Ce premier projet mêle rap et électro, deux styles que le combo manie avec brio. “Cette direction artistique, c’est un agglomérat de ce que chacun de nous écoutait, complète Louis. Pour nous, une chanson est réussie quand on peut prendre la mélodie et les paroles individuellement et que c’est bon. C’est une de nos volontés : avoir cette existence propre de la musique et du texte, et que quand on les met ensemble, ils se complètent ou se contrastent.”

Lire aussi > Validé : Le rap français a enfin sa série et elle arrive aujourd’hui

Glauque, c’est aussi et surtout le témoignage d’une réalité brutale. De la monotonie de notre existence aux aberrations de la société occidentale, Glauque exprime au travers d’un accord de styles sa conception du monde. « Notre EP, c’est une confrontation avec soi-même, avec des choses auxquelles on n’a pas forcément envie de se confronter. On aborde des thèmes un peu durs comme la dépendance ou la déshumanisation. On aime parler de l’incertitude qu’on peut ressentir à certains moment de notre vie », précise Aaron.

Leur musique parle et incite à l’introspection, mais le groupe prend du recul sur la portée de ses textes. « On n’a pas la prétention d’apporter quelque chose au public, confie Louis en toute modestie. On veut juste rajouter une autre subjectivité à tout ce qui existe déjà dans la musique. On estime que ça en vaut la peine. Je ne pense pas qu’on ait de message particulier ou l’envie de faire ressentir quelque chose de précis aux gens. On ne veut pas changer les mentalités, juste partager.”

Un brin philosophique, le voyage introspectif que nous offre leur premier projet restera comme le prologue d’une histoire que l’on espère voir durer.

À découvrir donc, dès aujourd’hui, sur les plateformes de streaming ou au format CD/Vinyle en commande ici.

CIM Internet