L’explosion du rap belge sur la scène française

L’explosion du rap belge sur la scène française

Vidéo Musique

Roméo Elvis, Damso, Hamza, Caballero, JeanJass, la liste est longue. Depuis deux ans, le rap belge explose sur la scène française. Leur secret ? Les réseaux sociaux, mais aussi des collaborations avec les rappeurs français. 

Le 2 mai dernier, le groupe belge Ulysse a sorti son nouveau clip sur youtube. Intitulé « Acid », ce mélange d’électro-pop a de quoi surprendre. En effet, pour marquer encore plus les esprits, le trio a fait appel à l’étoile montante du rap belge : Roméo Elvis. Dans ce clip où on aurait tendance à se laisser bercer par les instrus musicales, Roméo dévoile un côté plus doux. Parfois chantant, parfois rappant, le « rappeur qui compte » montre qu’il sait s’adapter au rythme envoutant des vibes électroniques du groupe, tout en ajoutant de sa personnalité au morceau. 

©Flickr / Kmeron

Un succès grandissant

Roméo Elvis, comme d’autres rappeurs belges, rencontre énormément de succès en France. Étoile montante de cette nouvelle vague, il a eu la chance de grandir dans un milieu musical. Son père étant le chanteur Marka, il a rapidement baigné dans le monde de la musique entouré par des icônes comme MC Solaar. Mais c’est surtout en collaborant avec le groupe L’or du commun que le rappeur a fait ses premiers pas sur scène.

Aujourd’hui, Roméo n’est pas le seul. Sur la planche française, beaucoup de noms de rappeurs belges apparaissent : Caballero, JeanJass, mais aussi de petits nouveaux comme Damso ou encore Hamza sont les nouvelles tendances musicales du rap.

Lira aussi > High & Fines Herbes : L’émission culinaire sous influence des rappeurs JeanJass et Caballero

Pour comprendre le succès belge, il faut d’abord aller en France. Le partenariat entre les rappeurs belges et français a commencé avec les Give me 5 . Officiellement né dans les années 80, ce label, créé par Deparone, produit des capsules vidéo où l’on assiste à la rencontre musicale et humaine des deux artistes. « Give me 5 » a ainsi permis de générer les premiers échanges entre le rap belge et le rap français.

Les collaborations

Ces intéractions ont pris la forme de collaborations franco-belges. Parmi elles, celle de Lomepal et Caballero a eu énormément de succès. Ensemble, ils réalisent en 2013 une mixtape – une compilation d’un ensemble de titres -, Le singe fume sa cigarette. Suite à ce pari réussi, les alliances se nouent et les collaborations s’enchainent, permettant d’établir une connexion entre Bruxelles et Paris. Depuis, les rappeurs français prennent de plus en plus sous leurs ailes les artistes belges de talent.

Lire aussi > MC Solaar signe son retour après dix ans d’absence

©Facebook / GuillaumeDurand

Aujourd’hui, ils sont de plus en plus nombreux. Parmi eux, Hamza, jeune rappeur de 21 ans originaire de Laeken. Il est, depuis la sortie de sa mixtape H24 en 2015, l’un des coups de cœur de la scène francophone. Avec les morceaux « Gang » ou « La sauce », ce n’est pas seulement la Belgique qu’il touche, mais aussi la France et le Québec, fans de ses textes crus.

Dans un genre tout aussi direct, Damso a récemment sorti un nouvel album : Ipséité. Repéré par Booba, ce dernier lui permis de faire son entrée sur la scène française et de conquérir rapidement le public. Un succès généralisé qui fait entrer la Belgique dans l’histoire du rap. 

CIM Internet