Eurovision : Certains l’aiment plus que d’autres (carte interactive)

Eurovision : Certains l’aiment plus que d’autres (carte interactive)

Blanche, lors de sa répétation le 8 mai. | © AFP PHOTO / SERGEI SUPINSKY

Musique

Quel pays a remporté le plus de victoires ? Qui est le plus gros perdant ? Quel pays regarde le plus l’Eurovision ? Une carte interactive compare le succès de cet événement dans les différents pays.

Événement incontournable de la chanson ou concours ringard, l’Eurovision est vu différemment par les pays participants. La plateforme ShopAlike compare son succès et présente les résultats sur une carte interactive de l’Europe. On peut y voir le pourcentage de téléspectateurs, la célébrité la plus connue, les victoires remportées, le classement le plus bas et les alliances de votes.

Pour le premier point, les téléspectacteurs sont rares en Russie, en République Tchèque et en Ukraine, l’hôte de cette année, alors que le concours européen de la chanson remporte un franc succès en Estonie, en Suède et en Islande, où les chiffres atteignent respectivement 32, 37 et 58%. Les Islandais considèrent en effet l’Eurovision comme l’un des meilleurs événements de l’année. Ils se rassemblent dans des bars pour écouter les candidats, faire part de leurs pronostics mais aussi, et surtout, boire. Ceci explique aussi pourquoi en 2016 le show fut suivi par 95% des téléspectateurs, alors que leur pays n’était même pas qualifié pour la finale.

Lire aussi > Blanche : « J’ai hâte d’être à l’Eurovision »

En Belgique ?

En règle générale, les pays fondateurs, à savoir l’Allemagne, la Belgique, la France, le Luxembourg, la Suisse, l’Italie et les Pays-Bas, s’intéressent moins au concours qu’auparavant. Seuls les Pays-Bas présentent un reste de sympathie avec 25% de téléspectateurs. En Belgique, seulement 13% de la population regarde l’Eurovision. Manque d’intérêt car c’est un concours démodé ou parce qu’on est mauvais perdant ? Avec Loïc Nottet, arrivé à la quatrième place, nous avons eu de l’espoir. Blanche, elle, se place parmi les favoris. Mais la victoire nous échappe depuis 1986, l’heure de gloire de Sandra Kim avec « J’aime la vie ». Pour la petite anecdote, elle fut la plus jeune gagnante de l’Eurovision depuis sa création il y a 62 ans. Elle prétendait à l’époque avoir 15 ans, alors qu’elle en avait en réalité 13. L’âge minimun de 16 ans a été instauré après la participation pour la France de Nathalie Pâque et Gili Netanel, âgés de 11 et 12 ans, trois ans après Sandra Kim.

Lire aussi > Eurovision 2017 : Un candidat plagie allégrement un clip de Woodkid

Quant à la célébrité la plus connue de Belgique, il faut remonter à 2003 pour retrouver Urban Trad. Mais si, le groupe qui chantait dans une langue imaginaire, pour ne pas choisir entre les trois langues officielles du pays.

Et le trophée revient à…

Les pays ayant récemment rejoint le concours obtiennent un meilleur classement que les pays fondateurs, c’est qui ressort de l’analyse complète de ShopAlike dans leur communiqué. L’exemple de l’Australie ou de l’Arménie est flagrant. Depuis leur arrivée en 2015 et 2006, ces deux pays se placent régulièrement dans le top 7. Mais ils sont encore loin du record de victoires tenus par l’Irlande, avec sept récompenses, suivie de près par la Suède qui en possède une de moins. L’Irlande est également le seul pays participant à avoir remporté la victoire à trois reprises consécutives, de 1992 à 1994.

Géopolitique avant tout

Si la ringardise semble être en cause, la principale raison de la lassitude des téléspectateurs pourrait venir des votes jugés trop géopolitiques. Il existe en effet une vraie solidarité entre les pays d’une même région. Simple convergence de goût par proximité culturelle ou véritable vote stratégique ? La deuxième possibilité est à favoriser vu le nombre d’ « alliances » au cours de ces dernières années. Par exemple, les pays de l’ex-Yougoslavie, d’Europe du Nord, de l’ex-URSS et des pays baltes votent généralement l’un pour l’autre. Peu importe la prestation.

Lire aussi > Que sont devenus les 10 derniers gagnants de l’Eurovision ?

Selon l’Express qui a analysé les votes entre 2004 et 2014, « la Croatie a toujours voté pour l’Albanie lorsque ce pays était en finale, la Biélorussie pour la Russie, la Suède pour la Norvège ou la Serbie pour la Bosnie-Herzégovine. Les exemples sont nombreux et ne peuvent s’expliquer par la ‘performance’ musicale. Si des pays présentent indéniablement de meilleures chansons que d’autres, la récurrence est trop forte et dégage trop souvent des solidarités s’expliquant par des liens historiques et culturels« .

Les artistes découverts par l’Eurovision

Certains tombent immédiatemment dans l’oubli, d’autres tirent leur épingle du jeu et l’Eurovision devient pour eux le début d’une vraie carrière. Éphémère ou toujours d’actualité. Céline Dion (1988), France Gall (1965), ABBA (1974) figurent parmi les plus connus, alors que d’autres ont complètement réussi à faire oublier leur passé « eurovionniste », tels que Julio Iglesias, Las Ketchup, Patrick Fiori ou encore tATu.

CIM Internet