Paris Match Belgique

The Pirouettes : Leur nouvel album Équilibre pourrait bien être le dernier [VIDÉO]

Vickie Chérie et Leo Bear Creek. | © Christopher Barraja

Musique

Il y a tout juste une semaine sortait le troisième album de The Pirouettes : Équilibre. Pour l’occasion, le duo s’est confié auprès de ParisMatch.be sur ses débuts, sur l’importance d’avoir une liberté artistique, et sur la manière de travailler ensemble après une rupture amoureuse. Rencontre.

 

The Pirouettes, c’est un duo de pop-électro français composé de Leo et Vickie. Tout commence il y a dix ans, dans une classe de Terminale (l’équivalent de la rhéto chez nous) à Annecy. « J’étais super amoureux d’elle et pour attirer son attention je lui ai écrit une chanson », raconte Leo. Il l’invite alors chez lui une après-midi, et c’est comme ça qu’ils font de la musique pour la première fois ensemble.

Une technique osée, mais qui marche. « J’avoue que c’était assez unique en son genre, on m’avait jamais fait ça (rires). Donc par curiosité, j’avais envie d’essayer », confie Vickie. Le couple né de cette manière, ainsi que le groupe. The Pirouettes commence par des EP avant de sortir en 2016 leur premier album Carrément, Carrément. Le titre « L’escalier » devient un véritable succès et fait connaître le groupe.


Étudiante en photographie et en vidéo, Vickie porte une attention particulière à l’image. Elle réalise notamment le clip de « L’escalier » et crée les pochettes de leurs trois albums. « Que ce soit sur scène ou sur internet, c’est hyper important le visuel. On a toujours aimé faire du contenu, des vidéos de qualité… ça complète et élève un peu la musique. Je trouve ça cool d’être autonome sur tous les aspects artistiques. On est indépendant et on prend nos propres décisions. »

Une autonomie qui va même jusqu’au label. Kidderminster Records est fondé avant même la naissance de The Pirouettes par Leo et le groupe qu’il avait avec son frère. Une petite structure qui leur donne une liberté totale. « Pour nous c’est vraiment important, parce qu’on voit comment ça se passe dans les maisons de disques et c’est un fonctionnement assez laborieux, qui peut vraiment compliquer la création. C’est essentiel pour nous de garder une intégrité artistique dans le pouvoir de décision, pour pouvoir faire ce qu’on veut en somme. C’est déjà ça de moins à gérer, parce qu’il n’y a pas d’intermédiaire, d’autres décisionnaires… Tu as peut-être moins de moyens, mais au moins tu fais comme tu as envie », confie Vickie.

The Pirouettes : Leur nouvel album Équilibre pourrait bien être le dernier
Couverture de leur nouvel album Équilibre. © DR

S’ils soignent particulièrement leur image avec des pochettes d’album et des clips léchés, c’est surtout leur musique qui plaît au public. « Je pense que notre force, c’est quand même nos chansons. Après c’est clair que le public est aussi attaché à nos clips, à notre identité visuelle. Mais on propose avant tout des chansons à notre public », rappelle Leo.

Trouver l’équilibre après une séparation

Cette année, ils reviennent avec un troisième album Équilibre. Un nom qui n’a pas été choisi par hasard : car s’ils continuent de faire de la musique ensemble, leur relation amoureuse est belle et bien terminée. « C’est une belle vision de travailler ensemble, surtout quand on est deux, de chercher l’équilibre, que chacun trouve sa place », commente Vickie. « C’est l’album où on a le plus chacun écrit nos trucs, donc c’était un bel objectif vers lequel tendre. C’est assez lumineux, et j’ai envie de dire, plein d’espoir par rapport aux relations humaines que d’appeler cet album comme ça, même après une rupture où ça aurait pu être hyper sombre. »

Il aura fallu plus de 2 ans pour sortir ce nouvel album et un confinement. « Ça a été un long processus cet album, surtout qu’il y a quand même 19 morceaux, donc on a mis du temps à écrire », explique Leo. Le processus d’écriture est également différent pour ce troisième opus. Dans Équilibre, chacun écrit ce qu’il chante. Une manière de prendre en considération les désirs de chacun. « On ne pensait pas un jour dans notre vie sortir un double album. Personnellement, quand j’aime un artiste, plus il met de morceaux sur son album, plus je suis content parce que comme ça, je peux passer plus de temps à l’écouter. Donc je suis vraiment content qu’on propose ça », se satisfait Leo.

Sans trop le vouloir, Vickie lâche que ce dernier album était l’occasion de « terminer en beauté », « de clore le chapitre avec un troisième album ». « Il y a des chances que ce soit le dernier album », confirme Leo, au plus grand désespoir de leurs fans. « En tout cas, on est sûrs de faire une pause après cet album. Après, il ne faut jamais dire jamais… on verra bien. »

Pour l’instant, pas de place aux adieux. The Pirouettes livre un troisième album encore plus personnel, mais toujours aussi dansant. Si les dates ne sont pas encore prévues pour l’instant (pandémie oblige…), ils se produiront le 24 février au Trianon à Paris. Une date réservée depuis longtemps – pour laquelle ils ont beaucoup travaillé – qui se jouera donc sans public, mais qui sera retransmise sur internet. Le mot de la fin sera pour Leo : « Il faut juste aller écouter la musique et elle parle d’elle-même en vérité ».

CIM Internet