Paris Match Belgique

L’album à redécouvrir : Pop l’ultime saillie de U2 (1997)

L'album Pop sera suivi d'un mega tour encore plus impressionnant que le Zoo Tv Tour. Avec son PopMart Tour, U2 donne 93 concerts devant trois millions de personnes... | © Belga

Musique

Pop vient parachever une trilogie musicale et une décennie… En 1997, la bande des quatre Irlandais sort un album plein des textures, ancré dans son époque et très audacieux au final. Un tempérament de feu qui leur fera souvent défaut dans les deux décennies suivantes.

 

Par Laurent Depré

Dans les années 90, U2 sort trois albums : Achtung baby (1991), Zooropa (1993) et Pop (1997). Quatre années séparent donc les deux dernières livraisons.Entre les deux, le groupe se remet de deux tournées marathon que furent Zoo TV Tour et Zooropa Tour dans la première moitié des années 90. Ce qui ne les empêchera pas d’être quand même très présents avec des BO de films (Batman Forever, Goldeneye, Mission Impossible…) ou sous le nom des Passengers pour un album inédit qui verra sortir le tube « Miss Sarajevo » en duo avec le ténor Luciano Pavarotti.

La question est un peu : que proposer au public après le très rock Achtung Baby et le presque expérimental Zooropa composé en tournée ? U2 va-t-il revenir à ses sonorités 80’s ou poursuivre dans la voie qui est la sienne depuis le début 90, à savoir bousculer son premier public ? C’est la deuxième option qui est choisie.

Actifs depuis deux décennies, Bono, The Edge, Larry Mullen et Adam Clayton sont les maîtres de la planète musique. Les égos sont bien en place malgré le petit jeu de Bono qui consiste à se moquer de sa propre starification. Pop est un vrai nouveau tournant dans la discographie du groupe avec des profils comme Flood ou Howie B. aux manettes des morceaux enregistrés.

Pourtant, ca commence mal avec l’horripilant et poussif « Discothèque » qui ouvre l’album. Premier single sorti, c’est un peu du foutage de gueule. Passe le sympathique mais cadré et sous contrôle « Do You feel loved ? » et arrive… « Mofo » ! Véritable boule d’énergie electro-rock digne d’un Chemical Brothers. En écoutant cette déferlante de sons, on se demande bien ce qu’on pû y trouver les fans de la première heure. Absolument rien probablement….

Lire aussi >L’album à redécouvrir : Arno se la joue À la française (1995)

On redescend sur terre avec le gentil « If god will send his angles » qui tire un peu sur le « Stay » de l’album précédent. Ensuite, on arrive sur le très beau morceau taillé pour les stades « Staring at the sun ». Avec la guitare de The Edge qui semble répondre en echo à Bono.

« Gone », « Miami » et « The Playboy Mansion » emmènent l’auditeur loin du style U2 habituel.  Sur ce dernier morceau, la guitare de The Edge fait aussi des merveilles. Trip Hop, Britpop, Techno… U2 ne recule devant aucune montagne et livre un album audacieux, créatif, mystérieux…

Ces douze titres ne sont pas du jeunisme à tout prix vulgaire et prémâché mais une vraie réussite. De la Pop de son époque. A l’écoute en 2021, le tout n’a pas trop vieilli.

 

Notre séléction de titre !

Mofo
Staring at the sun
Miami
The Playboy Mansion
Please

 

CIM Internet