Paris Match Belgique

L’album à redécouvrir : bienvenue à Sam’s Town la bouffie !

The Killers, groupe américain, enmmené par le chanteur Brandon Flowers. | © Photo: Felix Hoerhager

Musique

The Killers, kids de Las Vegas, nous offre un deuxième album sous forme de dosette d’énergie à consommer sans modération. C’est du vent chaud du désert du Nevada qui souffle dans nos oreilles et de la chanson obèse qui nous arrivent de la ville du jeu ! Sam’s Town sortait à l’automne 2006.

 

Par Laurent Depré

Bon d’accord la pochette de l’album ne brille pas par sa classe naturelle ! Après tout on parle d’un groupe de rock américain…. Mais cet album vaut bien le détour et plutôt deux fois qu’une ! Sorti deux ans après Hot Fuzz (2002), il a été moins bien accueilli par la critique car fort différent. Il n’en contient pas moins de terribles pépites brutes de nervosité. En studio, les Américains se sont mués en haltérophiles bien stéroïdés. Des ‘Elvis boursouflés’ fin de vie qui en font un peu trop… C’est le cas du chanteur Brandon Flowers qui multiplie les effets de voix.

C’est aussi fin qu’un menu à base de beurre de cacahuètes et c’est aussi subtil qu’un tweet de Donald Trump. Vous avez demandé un petit soda et on apporte un seau de boisson sucrée… Halte aux images grotesques vous avez compris le propos. C’est le genre d’album qui dégouline de guitares et de synthés; qui part à peu près toutes les directions mais cela vous remet les compteurs à zéro. Après, c’est comme un passage dans un fast-foof, vous vous dites ‘never again’ et pourtant vous en redemandez !

Vous n’avez pas envie de vous taper l’entiereté de l’album ? Fort bien, contentez-vous alors de la tryptique « Bling (Confession of a king) », « For reasons unknown » et « Read my mind »…. Et vous aurez le parfait résumé d’un groupe qui se rêvait un peu U2. Mais bon, on a dit la même chose des Coldplay…

Peut-on en vouloir au KIllers de se voir grands et forts en y mettant toutes leurs tripes quitte à perdre la ‘finesse’ de leur début ? De concocter un album avec 75% de chansons taillées pour être reprises en choeur dans les stades ? On est pas obligé de boire du Coca tous les jours non plus…

Notre sélection de titres

Bling (Confession of a King)
For Reasons Unknown
My List
Why Do I Keep Counting?
Exitlude

 

CIM Internet