Paris Match Belgique

L’album à redécouvrir : Les Beastie Boys se fringuent chez Paul

Des sales gamins les Beastie Boys ? En tous les cas, ils ont marqué leur époque.... | © Belga

Musique

Fin des années 80, les Beastie Boys sortent le solide Paul’s Boutique (1989). Est-ce cet album qui a mené à la chute du mur de Berlin ? Certains le croient… Trève de plaisanterie douteuse d’un autre siècle et place à un album qui ne ressemble à aucun autre !

 

Par Laurent Depré 

Bien avant de tourner en boucle sur MTV en 1994 avec l’indémodable « Sabotage », les Beastie Boys faisaient déjà mal (avec un nom pareil…) en sortant un disque qui restera gravé dans les annales musicales. Paul’s Boutique est le second opus des sales gamins de Brooklyn. Un exercice compliqué pour tout groupe lorsque le premier a été salué par le succès. Défi relevé de main de maître.

Pour les aider à y parvenir, ils font appel à deux types qui adorent bidouiller les sons, les Dust Brothers. Et pour partir dans tous les sens avec un maximum d’audace, c’est réussi. Rap sans concession, scratch, samples multiples, ambiance parfois jazzy, disco, rock ou encore soul, la boutique de Paul contient de nombreux styles. Preque quarante ans de référence ! Quinze morceaux qui sentent le bitume, les coins de rue et les doigts qui claquent. Un album qui comporte de nombreux collages et échantillonages mais qui paraît à l’autopsie finalement très cohérent et doté d’une énergie remarquable.

L’oeuvre de trois rappeurs blancs (il faut le dire vite) issus de la classe moyenne, sans souci de fin de mois donc, et bien barrés qu’il faut réécouter absolument. Rien que l’interlude musicale « 5-Piece chicken dinner » de moins de vingt-cinq secondes en dit long sur les cocos… Trente ans plus tard, cela s’écoute avec toujours autant de plaisir.

NOTRE SELECTION

Egg Man
The Sounds of Silence
Hey Ladies
Looking Down the Barrel of a Gun
Shadrach

CIM Internet