Paris Match Belgique

Les 10 festivals belges où il faudra absolument être en 2022

festivals musique belgique 2022

Image d'illustration. | © Unsplash.

Musique

Terre de festival, la Belgique est bien décidée à retrouver le chemin des rassemblements musicaux cette année après une (trop) longue pause. Si la culture est inlassablement sacrifiée de manière injuste par nos gouvernants – le dernier comité de concertation invraisemblable en est la preuve flagrante, Paris Match Belgique décide d’y croire dur comme fer, à cet été des festivals tant désiré. On a donc choisi – entre les grands noms, du pointu et un petit nouveau, de vous dresser la liste des événements immanquables pour tous les amoureux de musique en 2022.

Ways Around – 1, 2 et 3 avril

Il est le nouveau venu dans la longue liste des festivals qui font de notre royaume un paradis pour les mélomanes. Le Ways Around n’est autre que la création d’une poignée de professionnels du secteur en quête d’un nouveau rassemblement pour les musiques alternatives après la pause Covid. Il prendra place sur trois jours, chacun avec un lieu propre à sa date. Le vendredi 1er avril verra l’Atelier 210 débuter les hostilités, le samedi 2 aura comme théâtre le Brass, quand le dimanche se fera au pied de l’Atomium. Quelques noms ont déjà été annoncés comme le trio liégeois Le Prince Harry, la formation garage punk The Glücks venue d’Ostende ou les bdrmm et leur dream pop so british. Bref, du beau monde et à des prix tout doux. Comptez entre 20 et 25€ le day pass et seulement 60€ le combi.

En marge des concerts, le festival installera un village associatif au sein du Brass, qui accueillera le samedi des associations et des acteurs belges actifs dans le domaine de la mobilité douce, de la biodiversité, de la prévention et du milieu musical. Le dimanche, le documentaire Don’t Go Gentle : A Film About IDLES, suivant l’évolution du groupe au fil des tournées et des albums, sera quant à lui diffusé à l’Atomium. Un bien joli programme pour le dernier-né des festivals bruxellois.

Lire aussi > Los Angeles, Buenos Aires, Santiago, São Paulo : Le festival Primavera part à l’assaut des Amériques

Les Nuits Botanique – Du 27 avril au 16 mai

Elles sont de retour après une édition perturbée par la crise sanitaire en septembre dernier, et comptent bien reprendre de leur superbe en 2022. Les mythiques Nuits Botanique et leur puissance musicale vont faire trembler Bruxelles fin avril début mai avec une liste de noms à faire frémir n’importe quel amoureux de jolies notes. Impossible de tous les nommer, mais on retiendra la pépite bruxelloise Iliona, la pop expérimentale d’Aksak Maboul, la géniale rappeuse canadienne Tommy Genesis ou encore la venue du maître de l’indie pop Andy Shauf. Notons aussi la présence du doux songwriter brésilien Rodrigo Amarante, qui nous a sorti une merveille d’album en 2021, Drama, après huit ans d’absence. Que dire de plus ? Qu’on a tout simplement hâte de retrouver les joies d’un jardin botanique qui frémit sous les coups de concerts à tous les coins. Vite, le printemps s’il vous plaît.

 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Le Botanique (@botanique_bxl)

Horst – Du 29 avril au 1er mai

Il s’est au fil des années imposé comme le rendez-vous incontournable pour les amateurs de musique électronique pointue. Vous ne le connaissez peut-être pas encore, et pourtant le Horst Festival – qui prend place sur le site d’une ancienne base militaire à Vilvoorde – est une petite merveille de festival (si pas le meilleur actuellement en Belgique). Car les organisateurs du Horst ne se contentent pas d’ériger des scènes et de constituer un line-up, mais s’activent à créer une communauté d’artistes – Dj’s, architectes, graphistes, plasticiens,… – qui réfléchit sur notre monde et fabrique des propositions abouties.

À l’atmosphère unique, le Horst se veut être un festival immersif qui trois jours durant propose une véritable expérience à taille moyenne. Le reste de l’année, ses équipes s’évertuent à faire vivre les propositions artistiques de sa communauté, et vous convient sur le site pour des moments hors du temps. Si vous avez du mal à croire en notre engouement, faites alors confiance au spécialisé Resident Advisor, qui cette année disait de Horst qu’il était tout simplement « l’un des meilleurs festivals d’Europe ».

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Horst (@horstartsandmusic)

Couleur Café – 24, 25 et 26 juin

On ne vous le présente plus et il sera bien de retour en 2022 dans le parc d’Osseghem, au pied de l’Atomium, dans son écrin de verdure qui lui a permis de devenir encore plus beau et toujours plus grand. Couleur Café, son insouciance, son line-up varié et sa proximité avec notre belle capitale ont terriblement manqué. Et même si très peu d’infos ont fitré pour l’instant, on se réjouit de retrouver le festival bruxellois, qui oscille toujours entre grands noms, petites pépites venant des quatre coins de la planète et notre chère scène locale toujours bien représentée. Rien que d’y penser, on sent déjà l’été qui se pointe au loin.

Rock Werchter – Du 30 juin au 3 juillet

L’indestructible continuera d’écrire sa légende cette année, lui qui est l’un des pionniers du rassemblement musical à la belge, et promet une affiche encore une fois monstrueuse pour son retour aux affaires. Rock Werchter ne fait pas dans la dentelle et les énormes noms sont bien là pour augurer d’un week-end de feu : Metallica, Pearl Jam, les Red Hot Chili Peppers, Queens of the Stone Age, Beck,… On vous en a dit assez ? Pour ceux qui en veulent toujours plus, on pourra encore citer pêle-mêle les Killers, alt-J, Keane, The War on Drugs, Jamie xx, Jorja Smith, Bicep, Moderat ou Phoebe Bridgers. Enfin convaincus ? La vente de tickets est bien sûr déjà disponible, et ça se passe par ici. À noter que ceux pour le 1er juillet – Metallica oblige – ont déjà tous été vendus.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Rock Werchter (@rockwerchterfestival)

Paradise City – 1, 2 et 3 juillet

Niché dans l’étincelant domaine du château de Ribaucourt, situé à seulement 20 km de Bruxelles, le toujours excellent Paradise City revient en juillet après une édition 2021 de feu, pile entre les gouttes de la crise sanitaire. L’occasion de retrouver des dancefloors enflammés et un début d’été sous le signe de la fête, la vraie. S’il n’a pas encore annoncé de line-up, le Paradise promet encore du beau monde et ses qualités indéniables font du rassemblement électro un incontournable : grosses pointures, conscience environnementale à tous les étages et site de rêve lui permettent de porter fièrement son nom. Un paradis on vous dit.

Lire aussi > Multitude, le nouvel album de Stromae annoncé pour le 4 mars 2022

Les Ardentes – Du 8 au 11 juillet

Les amoureux de rap et de hip-hop n’auront presque qu’un seul point de rendez-vous obligé à l’été 2022. Les Ardentes continuent en effet sur leur lancée de ces dernières années en empilant ce qui se fait de plus lourd dans le rap jeu. Damso, Tyler, The Creator, ASAP Rocky, Orelsan, PNL, SCH, Burna Boy et Meghan Thee Stallion seront tous à Liège en juillet pour mettre le feu. Mais la véritable star de l’événement ne sera autre que notre Stromae national, prévu en apothéose le dimanche 10 et qui signe cette année son retour tant attendu avec son nouvel album Multitude, prévu pour le 4 mars. Les Ardentes nous offrent sur un plateau ce line-up à peine croyable qui ravira les amateurs de gros sons. Le Parc Astrid de Liège s’en remettra-t-il ?

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Les Ardentes (@lesardentes)

Dour – Du 13 au 17 juillet

L’amour de Dour est de retour, et on ne s’en privera sûrement pas tant l’éclectisme et la qualité de la programmation sont toujours à leur firmament. Cette année, place à une édition XXL qui prendra place du mercredi 13 au dimanche 17 juillet, précédée par le Dour CampFest (lundi et mardi), un warm-up créé pour les plus téméraires. Plus de journées, plus de plaisir(s) et toujours plus d’artistes au line-up : après la longue pause, la tentation était trop grande pour les organisateurs de mettre les petits plats dans les grands et d’offrir un festival total. Parmi les premiers noms annoncés, Angèle viendra faire l’événement et une ribambelle de superbes noms la suivent : Amelie Lens, Floating Points, Erika De Casier, The Blessed Madonna, Greentea Peng, Metronomy ou encore Princess Nokia seront notamment de la partie. Dour est toujours au top, et ce n’est que le début.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dour Festival (@dourfestival)

Tomorrowland – Du 22 au 24 juillet / Du 29 au 31 juillet

Même s’il est loin d’être notre tasse de thé, impossible de dresser une liste des meilleurs festivals en Belgique sans nommer le tentaculaire Tomorrowland. Pourquoi ? Car le rayonnement international de la Mecque de l’EDM est tel qu’il braque un énorme coup de projecteur sur notre pays et notre savoir-faire en matière de festivals. Voyant toujours plus grand, le rassemblement prendra cette fois place sur trois week-ends au lieu de deux, même si l’on ne connaît pas encore les dates du dernier (ou premier du coup ?). Le line-up n’est lui pas encore connu mais les premiers noms devraient être révélés prochainement. Quant aux précieux sésames, ils n’ont eux aussi pas encore été mis en vente mais seront, comme d’habitude, vendus en un temps record.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Tomorrowland (@tomorrowland)

Lire aussi > Boycott de Spotify : Pourquoi il faut passer à Tidal, l’app qui rémunère bien mieux les artistes

Pukkelpop – Du 18 au 21 août

Après une édition 2021 avortée en dernière minute à cause de la crise sanitaire et malgré l’optimisme de ses organisateurs, le Pukkelpop est bien décidé à rebondir cette année et la plaine de Kiewit sera toute fraîche pour nous accueillir au summum du mois d’août. Alliant toujours une organisation millimétrée et une programmation de haute volée, le Pukkelpop sonnera comme l’apothéose d’un été des festivals salutaire et tellement désiré, ou la célébration d’une musique live sacrifiée ces dernières années. On y croit dur comme fer.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Pukkelpop (@pukkelpop)

CIM Internet