Paris Match Belgique

La guitare de la rupture d’Oasis sera mise aux enchères

La guitare de la rupture d'Oasis sera mise aux enchères

Le groupe Oasis en 2006 : Gem, Noel Gallagher, Andy Bell et Liam Gallagher. | © Mike CLARKE / AFP

Musique

L’altercation de trop, une guitare fracassée en loge et Oasis se sépare : symbole d’une page du rock qui se tourne, l’instrument, réparé depuis, sera vendu aux enchères le 17 mai.

 

Une tenue bondage portée par Martin Gore, cerveau de Depeche Mode, ainsi qu’un 45 tours avec les autographes de Jimi Hendrix et Johnny Hallyday, le rockeur préféré des Français, font également partie des 85 lots de ces enchères rock à l’Hôtel Drouot, à Paris, organisées par la galerie Artpèges en partenariat avec la maison des ventes Lemon Auction.

La star de la vente sera une guitare rouge, comme le sang qui monte à la tête des frères Noel et Liam Gallagher, piliers d’Oasis, ce soir d’été 2009 à Rock en Seine, festival parisien. « C’est dans les tuyaux depuis un moment entre les deux frères mais, ce soir-là, ça explose dans les loges, une guitare de Noel est brisée et s’ensuit la rupture du groupe », rappelle pour l’AFP Jonathan Berg, co-fondateur d’Artpèges.

Lire aussi > Plus de 10 ans après sa séparation, Oasis dévoile un titre inédit

Une guitare symbolique du groupe

La foule qui attend le concert des stars de la brit-pop apprend alors, ébahie, par un message du festival, leur séparation. Depuis, les frères ennemis se sont longtemps échangé des acidités via réseaux sociaux ou presse, avant une relative accalmie ces derniers temps.

« Ce qui se passe à Rock en Seine est un moment culte, développe cet expert luthier. Aujourd’hui cette guitare est en un seul morceau grâce à Philippe Dubreuille, luthier français resté longtemps à Londres qui l’a restaurée deux ans après l’incident. »

La guitare de la rupture d'Oasis sera mise aux enchères
© AFP

Après « s’être acharné à chercher un luthier qui pouvait la réparer, Noel Gallagher s’en est séparé finalement parce que cette guitare lui rappelle trop Oasis », complète pour l’AFP Arthur Perault, autre co-fondateur d’Artpèges. « Estimée entre 300 000 et 500 000 euros, la mise à prix de cette guitare sera de 150 000 euros », précise-t-il en soulignant l’écho « international » attendu avec cette vente.

Avec l’AFP

CIM Internet