Paris Match Belgique

Primavera Sound, le festival qui part à la conquête du monde

primavera festival musique

Un nouveau rival à Coachella. | © Primavera Sound.

Musique

Fondé en 2001 à Barcelone, le rassemblement musical devenu culte se mue en festival itinérant. Si l’édition à Porto est devenue aussi emblématique que la catalane, Los Angeles et trois villes sud-américaines se rajoutent à la feuille de route. Pour un voyage toujours plus loin.

 

Pas moins de six festivals organisés aux quatre coins du monde, sur la même année et par la même structure. Le mot impossible n’existe visiblement pas pour le Primavera Sound. Le festival mythique de Barcelone avait comme des envies d’ailleurs et a annoncé, cette année, quatre nouvelles éditions sur le continent américain, toutes programmées pour 2022. Tout en promettant de rester fidèle à ses racines catalanes, et en plus de son édition à Porto, le Primavera promet un voyage musical hallucinant.

Lire aussi > Primavera Sound Day 1 : Barcelone bouillonne pour le retour de son festival mythique

 En 2019, alors en plein festival au bord de l’eau, Marta Pallès (la cheffe de la communication du « Prima ») nous confiait déjà les envies d’export et sans limites du festival : « On ne sait jamais ce qui peut arriver. On pourrait organiser le Primavera partout, sur tous les continents, du moment qu’on garde notre essence. On pourrait aller en Amérique du Sud, en Afrique ou en Asie. Mais oui, clairement, cette idée de festival itinérant c’est quelque chose qui nous intéresse ! ».

Trois ans plus tard, le Primavera reste fidèle à son envie d’ailleurs et part conquérir l’Amérique. Si on savait déjà que le mastodonte des festivals allait bien prendre la direction de Los Angeles pour rivaliser avec Coachella, ce sont maintenant 3 villes sud-américaines qui vont accueillir le Sound en 2022.

Garder l’ADN du « Sound » catalan

Santiago du Chili, Buenos Aires et São Paulo vont en effet accueillir ce qui se fait de mieux en musique après Barcelone, Porto et Los Angeles. Six festivals différents sur la même année et un peu partout sur le globe, c’est le pari fou des équipes du Primavera, qui voit décidément très grand.

Marta nous détaille l’idée conçue par l’organisation : « Le concept, avec ces trois nouveaux festivals en Amérique latine, c’est de créer une plateforme pour faire venir de grandes têtes d’affiche. Si on organisait qu’un seul festival, les artistes ne voudraient pas venir. Tandis qu’avec ces trois événements coup sur coup, on leur assure plusieurs dates dans cette partie du monde. Lorde ou The Arctic Monkeys, ils ne viendraient pas pour juste une date, tandis que là on leur offre un « mini-tour » dans trois pays côte à côte. »


Le Primavera mentionne également qu’il n’oubliera jamais ses racines et que l’ADN du « Sound » catalan sera toujours le prisme de tous ses événements. Et un gage de qualité musicale indéniable. « Comme à Barcelone ou à Porto, notre objectif c’est de mêler des grands artistes internationaux avec des talents locaux sur lesquels on veut braquer un coup de projecteur », détaille Marta.

Lire aussi > Pourquoi le Primavera à Barcelone est le festival le plus excitant de l’année

Travis Scott, Charlie XCX, Beach House, Arctic Monkeys, Interpol, Jack White pour ne citer qu’eux : toute la petite troupe va partir en itinérance avec le Primavera en Amérique du sud. Une tournée hyper excitante à laquelle on crève d’envie d’aller. Rendez-vous fin octobre début novembre pour ces trois week-ends, à vous de prévoir le voyage.

CIM Internet