Paris Match Belgique

Primavera Sound : Un week-end entre chaos, réactivité à toute épreuve et shows XXL

Primavera Sound gorillaz

Damon Albarn et Gorillaz sur la grande scène du Primavera à Barcelone. | © Primavera Sound.

Musique

Notre récap du premier week-end à Barcelone, entre critiques de l’organisation, réponse efficace de celle-ci et concerts « bigger than life » de Nick Cave, Gorillaz et Tyler, The Creator.

 

Déferlante sur les réseaux sociaux ce vendredi après le premier jour du Primavera Sound : un gros couac, dira-t-on, avec comme sujet principal les interminables files pour acheter des boissons. Des centaines de festivaliers se sont plaints, à raison, d’un manque d’effectifs, et parfois d’un chaos total aux différents points de ravitaillement. Autre bémol, les trop rares endroits où l’on pouvait remplir sa gourde d’eau potable, alors qu’il faisait encore 20°C la nuit tombée.

Lire aussi > Primavera Sound, le festival qui part à la conquête du monde

Réponse de l’organisation durant la nuit : « Nous vous entendons ! » Et il est vrai que le Primavera sait réagir avec une force de frappe assez ahurissante et dans un temps record. Vendredi après-midi, 3 points de collecte pour l’eau potable sont rajoutés sur le festival, et du personnel supplémentaire est ajouté à tous les niveaux pour les bars. De quoi calmer un peu les festivaliers / internautes en colère, même si les blagues concernant les longues files fusent toujours sur les réseaux. De notre côté, on était également estomaqué par les foules pour se désaltérer. Mais sur les jours 2 et 3, l’expérience était en tous points parfaite. C’est ce qui s’appelle savoir s’adapter.

nick cave primavera sound
Nick Cave, habité et grandiose. © Primavera Sound.

Monumental et bienveillant

Et il est vrai qu’avec cette amélioration notable, rien ou presque ne peut venir troubler notre plaisir. Sous un soleil de feu tout le long de ce week-end, les headliners sortiront l’artillerie lourde tandis que des découvertes viendront nous scotcher littéralement. Le vendredi, ce sont Jamie XX et Little Simz qui ont régalé sur les grandes scènes, la rappeuse Britannique livrant un show puissant devant 5000 personnes. Récemment, on vous avait aussi fait l’éloge de Wet Leg après leur concert de feu aux Nuits Botanique : Rhian Teasdale et Hester Chambers ont récidivé à Barcelone, cette fois devant des milliers de personnes venues s’amasser pour être témoins de la hype. Et elle est totale.

Mais s’il y a bien un jour qui ne devait pas être manqué, c’est celui de samedi, lors duquel Nick Cave, Tyler, The Creator et Gorillaz ont livré des shows dantesques. Le premier était le roi de la nuit, toujours aussi sublime dans son interprétation, obscur et classe, splendide tout simplement. Le second apportait son génie et une électricité dans l’air. Quand Damon Albarn et sa troupe donnaient un show remplis de guests de prestige – De La Soul, Fatoumata Diawara, Mos Def, slowtai, rien que ça.

primavera sound
© Primavera Sound.

Une fête totale dans le splendide Parc del Forum, où toutes les nationalités se croisaient pour communier. Les Britanniques et leur sens de la fête sont sûrement les plus représentés, même avant les locaux. Avec eux, les bières volent dans tous les sens, ça crie et ça pulse, mais toujours dans une atmosphère légère propre au festival. Un seul mot nous vient pour qualifier l’esprit des festivités : la bienveillance.

Lire aussi > Pourquoi le Primavera à Barcelone est le festival le plus excitant de l’année

Cette semaine, une centaine de concerts sont organisés partout dans la ville catalane avant le retour du festival pour un week-end 2 qui s’annonce encore plus bouillant. Paris Match Belgique continue son immersion, et quelque chose nous dit que les surprises seront encore nombreuses.

CIM Internet