Paris Match Belgique

Angèle à Barcelone : Un show de haut-vol qui confirme une stature internationale

angele barcelone primavera sound

Angèle sur la scène Binance du Primavera Sound, ce samedi 11 juin. | © Primavera Sound / Sharon Lopez.

Musique

La chanteuse belge a une nouvelle fois confirmé les attentes placées en elle dans l’un des plus grands festivals au monde, le mythique Primavera Sound. Survolté, son show a conquis le public venu la voir en masse. Récit.

 

Quelques heures avant son concert prévu sur l’une des plus grandes scènes du Primavera Sound, Angèle nous confie que cette première date dans un festival non francophone tient pour elle du challenge un poil stressant : « C’est complètement différent pour moi, de jouer face à un public qui ne parle pas forcément français, qui ne me connaît pas. Je crois que je vais être assez concentrée ce soir, va falloir que je me lâche un peu. »

À Barcelone ce samedi, la pépite belge va en effet faire face à une audience internationale dans un festival d’envergure. Deux jours avant, elle avait déjà foulé la main stage du « Prima » pour reprendre le tube « Fever » avec Dua Lipa. Cette fois, la chanteuse est en solo et va enflammer le public lors d’un show hyper pro mené comme une reine.

Irrésistible ascension

« Te quierooo Angèle », peut-on entrendre aux abords de la scène Binance quelques minutes avant le début des festivités. De l’autre côté du gigantesque Parc del Fòrum, Tame Impala régale sur la scène principale mais la foule est venue en masse pour Angèle. On croise des locaux bien sûr, beaucoup de francophones, mais aussi des fans des quatre coins du monde les yeux rivés sur la scène, impatients de voir Angèle débarquer. « Plus de sens » ouvre le show et on semble bien loin du trac dont Angèle nous parlait. La star s’est relaxée et semble en parfaite maîtrise. « How you doin’ tonight ? », demande-t-elle au public déjà survolté.

angele primavera sound
© Primavera Sound / Sharon Lopez.

Suivront 75 minutes de pure folie, les fans et autres spectateurs en quête de découverte se mêlant et semblant tous conquis. Se succèdent notamment « Tout oublier », « Je veux tes yeux » ou encore « Libre ». La maîtrise est totale, les chorégraphies signées Mehdi Kerkouche sont appliquées et plaisent à la foule venue pour danser. On frôle la perfection et l’ambiance monte encore d’un cran quand « Fever » résonne. Un groupe de Belges situé juste à côté de nous est en effervescence et on sent comme une fierté qui s’est emparée d’eux. La star de la soirée vient du royaume, et on ne boudera pas notre plaisir.

Lire aussi > Hier soir à Bruxelles, le show millimétré d’Angèle et sa belle surprise pour le public belge

Les derniers titres ne sont qu’apothéose sur scène et en dehors. La chanteuse de 26 ans balance son quoi avec une aisance déconcertante, reprend le bouillant « Démons » et termine par l’hymne à notre capitale « Bruxelles je t’aime ». Sur dix jours de Primavera, on en aura vu des concerts. Et celui-ci fait sans aucun doute partie du haut du classement. Irrésistible, Angèle a encore prouvé son énorme potentiel face à un public étranger. La reina de cette dernière soirée du Primavera.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Angèle (@angele_vl)

CIM Internet