Paris Match Belgique

Paradise City : Son pointu, nature et volupté

Paradise City

Scénographie marquante dans cadre verdoyant. | © Paradise City.

Musique

Tourné exclusivement vers les musiques électroniques, le festival paradisiaque investit à nouveau le scintillant château de Ribaucourt. Début des hostilités ce vendredi.

 

On l’attend de pied ferme, le soleil, qui va frapper de tout son éclat sur le sublime domaine du château de Ribaucourt, pendant que les gros beats résonneront aux quatre coins du Paradise City. Depuis 2015, le festival électro s’évertue à proposer une programmation de qualité sur un site de choix, à seulement 20 km de Bruxelles et avec une organisation millimétrée.

Si l’an passé le festival avait modifié son créneau – il avait pris place mi-août – à cause de la crise sanitaire, il revient cette année avec une sélection éclectique et de haute volée. Les sons modernes de Maribou State et Soichi Terada, les patrons Ben UFO, Shanti Celeste, Dixon, Hunee, Peach ou Mind Against, le duo formé par les légendes Miss Kittin & The Hacker : le Paradise fait figurer l’excellence sur ses terres.

Toujours plus vert

Fort d’une communauté dense et de sa renommée, le festival prend des risques mesurés et intelligents : la géniale Lady Wray viendra offrir un show intimiste, soit un vrai concert dans un cadre normalement cantonné à des DJ set. On lève le pouce également pour la scène au bord de l’eau « hostée » par Giegling, du nom du label berlinois méconnu qu’on affectionne tant.

Au-delà de la programmation, les organisateurs mettent tout en œuvre pour doter leur expérience d’une véritable conscience environnementale. Energie verte, menus locaux et végétariens pour se sustenter, eau potable filtrée et recyclage à tous les étages sont autant de facteurs pris très sérieusement par l’équipe en charge.


Récompensé pour son engagement avec le maximum de quatre étoiles par « A Greener Festival », organisation qui aide les événements musicaux à devenir plus durables et à réduire leur impact sur l’environnement, le Paradise est tout simplement le festival le plus « green » de Belgique, et se place même comme l’un des pionniers sur la carte mondiale.

Ajoutez à cela un thermomètre au-dessus des 20°C agrémenté de soleil tout le week-end, et vous obtenez un combo parfait pour vous ambiancer dans une atmosphère jouissive. Si le samedi est archi sold out, il reste de précieux sésames pour ces vendredi et dimanche.

Paradise City Festival, Kasteelhoekstraat 1, 1820 Perk
Les tickets et toutes les infos utiles disponibles par ici

CIM Internet