Paris Match Belgique

3 choses que vous ne saviez pas sur Demi Lovato

Le single de Demi Lovato, "Sorry Not Sorry", est le plus écouté sur les plateforme de streaming. | © Michael Tran / AFP

Musique

La star s’apprête à fêter ses trente ans.

 

On la connait pour le célèbre téléfilm Camp Rock, mais aussi pour son rôle dans la série Barney aux côtés de Selena Gomez. Mais Demi Lovato est surtout connue pour sa musique et ses six albums qui ont tous fait leurs débuts dans le top cinq du Billboard 200. L’artiste fêtera ce 20 août 2022 ses trente ans. C’est donc l’occasion de revenir sur sa carrière, et de vous surprendre avec trois faits que vous ignoriez certainement sur elle.

Une enfance compliquée au milieu du succès 

Demi Lovato est originaire d’Albuquerque. Alors que ses parents divorçaient en 1994, peu après ses deux ans, la petite Demi a déménagé à Dallas au Texas, avec sa mère. Elle a débuté la musique très tôt, vers ses 7 ans. D’abord avec le piano, ensuite avec la guitare et puis la danse, le chant et la comédie. Durant cette période, elle participe à de nombreux concours de beauté, commence à y chanter et passe aussi de nombreuses auditions. En 2002, elle a alors dix ans, elle tient le rôle d’Angela dans le série Barney.

Mais Demi va aussi à l’école, elle ne passe pas ses journées à exercer sa passion. Ses jeunes années seront très compliquées. Elle est victime de harcèlement scolaire, et commence à avoir une relation malsaine avec la nourriture et à se mutiler. Elle devra suivre des cours par correspondance à partir de l’âge de 12 ou 13 ans. Mais à partir de ses 17 ans, elle commence à se droguer. Toute cette enfance compliquée ira de paire avec un certain succès. En 2008, la bande originale de Camp Rock sort et se classe à la 3e place du Billboard 200. Demi y chante 4 chansons.

Elle se revendique non-binaire

Au mois de mai 2021, Demi Lovato avait annoncé être non-binaire dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Elle avait même précisé qu’elle voulait être désignée par le pronom « they/them » (« iel ») et plus « she » (« elle »). Ce pronom neutre était important pour elle. Même si récemment, elle a dit vouloir de nouveau utiliser le pronom « she » (« elle ») pour se désigner.

« Je me sentais juste comme un humain, a-t-elle expliqué. Et c’est ce qu’ils/elles sont pour moi. Il s’agit juste de genre, se sentir humain au plus profond de moi. » Avant d’ajouter : « Récemment, je me suis sentie plus féminine, j’ai donc adopté à nouveau ‘‘elle’’. Mais je pense que ce qui est important, c’est que personne n’est parfait. Tout le monde se trompe de pronoms à un moment où à un autre, et surtout, quand les gens apprennent. C’est juste une question de respect. »

L’histoire de « Sorry Not Sorry »

Son titre le plus connu, et encore aujourd’hui le plus écouté sur les plateformes de streaming est Sorry Not Sorry. Commercialement, son single a atteint la sixième place aux États-Unis, la première place en Belgique, en Malaisie et au Portugal, et le top 10 dans treize autres pays. Le titre a été certifié platine en Italie, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni, double platine en Australie, triple platine au Canada, quintuple platine aux États-Unis et diamant au Brésil.

Lovato a expliqué à Amazon Music que Sorry Not Sorry était une chanson pour les « haters » avec le message « You know what ? Je suis bien maintenant, et je ne suis pas désolée que tu n’aimes pas ta vie en ce moment. » La chanteuse n’a pas hésité sur le coup à démontrer tout son tempérament face à son public.

Mots-clés:
Musique Demi Lovato
CIM Internet