Paris Match Belgique

Ycare : « Avant de connaître Axelle Red j’étais quelqu’un de très seul » [VIDEO]

L'artiste envisage de changer de nom. | © Bernard Demoulin

Musique

Après quatre ans d’absence, le chanteur est de retour avec un nouvel album qu’il définit comme « sa plus belle réussite ». Interview.

 

Le 14 octobre dernier, Ycare a offert à son public un album d’un tout nouveau genre, Des millions d’années. Un opus composé uniquement de duos dans lequel il change ses habitudes « en mêlant le partage à l’amour ». Souriant et plein de bonne humeur, Ycare rayonne comme il aime le dire.

Pourquoi cette volonté de chanter uniquement accompagné ?

« J’ai pris goût aux duos depuis que j’ai chanté avec Axelle Red. À la base, je voulais d’ailleurs collaborer uniquement avec elle sur cet album, mais nos impératifs en ont décidé autrement. Avant de la connaitre, j’étais quelqu’un de très seul et je faisais des chansons plutôt tristes. Axelle est parvenue à m’ouvrir à autre chose. Ensuite le Covid-19 est arrivé, et quand on t’impose cette solitude tu la vis différemment. C’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à rêver littéralement de duos.»

Lire aussi > Le groupe Delta est de retour avec une nouvelle collaboration et réserve une belle surprise à ses fans

Patrick Fiori, Amel Bent, Zaz, Joyce Jonathan… Vous avez collaboré avec des grands noms sur cet album, comment ces collaborations sont nées ?

« Ce n’est pas moi qui ai décidé avec qui je chantais, ce sont les chansons qui l’ont fait. J’écris mes chansons, ensuite je les écoute pour en découvrir le sens et là je sais avec qui je veux chanter. J’ai vraiment eu une chance incroyable car tous les artistes auxquels j’ai pensés ont accepté de travailler avec moi. Aujourd’hui, j’ai comme projet de rajouter des nouveaux duos à cet album. J’ai déjà en tête Patrick Bruel, Claudio Capéo et Jenifer. »

©Bernard Demoulin

Vous ne chantez que des chansons que vous avez écrites alors ?

« J’ai chanté une seule et unique fois une chanson qui n’était pas de moi, il s’agit de ‘Schizophrène’, composée par Mickey 3D, qui se trouve sur mon deuxième album, Lumière noire. J’ai trouvé ça incroyable ce qu’il avait fait. Il a tourné en dérision une part sombre de ma personnalité. Je suis passé par des chemins très compliqués qui m’ont mené à des extrémités assez violentes durant de nombreuses années avant de retomber sur mes pieds. »

Sur votre couverture d’album vous semblez vous défaire des célèbres ailes d’Ycare. Est-ce le cas ?

« Oui, c’est peut-être le dernier album que je fais sous le nom d’Ycare avant de changer de nom. Ycare est condamné à mourir, on connait tous la légende. Moi le soleil ne m’a pas tué. Je suis devenu le soleil et j’ai envie de rayonner. J’espère que je ne passe pas pour un égocentrique en disant ça (rires).»

Vous avez fait vos débuts dans la Nouvelle Star, est-ce que vous pourriez à votre tour devenir juré pour ce type d’émission ?

« Oui, mais alors de manière gentille ! Recevoir une consigne dans l’oreillette pour descendre l’artiste dans le but de faire du buzz, non merci. Je pense qu’aujourd’hui la télévision a évolué vers plus d’indulgence. The Voice par exemple est un programme merveilleux où on respecte tout le monde et où l’humain est au centre. J’adorerais être juré pour The Voice Belgique, comme ça j’aurais une excuse pour être ici tout le temps. »

CIM Internet