Paris Match Belgique

Nos 10 albums coups de cœur de 2022

les 10 meilleurs albums de 2022

On vous parle de Rosalía, Disiz, alt-J ou encore Tukan. | © DR.

Musique

Après une année musicale intense et rayonnante, Paris Match Belgique vous sort son classement totalement subjectif – et (presque) sans ordre de préférence – des meilleurs albums de 2022.

 

Rosalía – Motomami

Le meilleur opus de l’année ? Pour nous c’est un grand oui. Depuis 2017 et son premier projet Los Ángeles, la native de Barcelone suit sa trajectoire stellaire en ne proposant que des choix qui font sens. Le second album El mal querer avait initié le virage pop enrobé de flamenco. Le numéro 3 Motomami est venu confirmer la montée en puissance. À gros coups de bangers reggaeton et de beats audacieux. Mais sans jamais oublier les envolées lyriques si belles et touchantes de la star de la pop. La reina Rosalía.

Lire aussi > Rosalía à Forest National : La pop star ultime nous offre le concert de l’année

Charlotte Adigéry & Bolis Pupul – Topical Dancer

Le duo électro-pop gantois nous a offert cette année 50 minutes de petites bombes auditives avec son premier album Topical Dancer. En plus de nous faire bouger comme jamais, Charlotte Adigéry et Bolis Pupul s’emploient avec brio à ausculter notre monde sans jamais se prendre au sérieux. Une masterclass qui les hisse aux sommets des classements des plus prestigieux magazines spécialisés. Fierté.

Disiz – L’Amour

Il faut plus d’une écoute pour mesurer la force de ce treizième album du rappeur français, apaisé et retrouvé dans son projet le plus abouti. Toujours avec son flow saccadé, Disiz ausculte le sentiment amoureux et son intimité sans en faire trop, sans vouloir se la jouer, bref avec tout ce qu’il faut de justesse. Merveilleusement bien construit, L’Amour nous emmène crescendo vers le titre éponyme de l’opus, final magistral qu’on écoute et réécoute inlassablement. On lui dit merci pour cette pièce maîtresse.

Kendrick Lamar – Mr. Morale & the Big Steppers

Cette année marquait le retour du roi du rap game et le come-back est parfaitement réussi. « Kung Fu Kenny » s’autorise une introspection magistrale et complexe dans Mr. Morale & the Big Steppers, méditant sur ses démons intérieurs, ses émotions refoulées, les luttes familiales ou encore les pièges de la célébrité. Une démonstration, s’il en fallait une, que le Prix Pulitzer 2018 est au-dessus du lot.

Sudan Archives – Natural Brown Prom Queen

La chanteuse et violoniste californienne nous a offert cette année une merveille d’album diablement bien produit. Dans Natural Brown Prom Queen, Brittney Parks célèbre la femme noire sous toutes ses coutures avec un sens du rythme très efficace. Dès l’entrée, « Homemaker » nous plonge dans une frénésie dont on ressortira plus heureux. Pour vous donner le smile.

Mura Masa – Demon Time

Troisième album studio du DJ et producteur britannique, Demon Time est sûrement ce qui s’est fait de mieux en 2022 pour danser et célébrer la vie. Truffé de featurings insolents – Channel Tres, Slowthai, Shygirl, Pa Salieu, Erika de Casier – l’album n’est qu’une succession de bâtons de dynamite prêts à exploser. À mettre à fond pour votre Nouvel-An.

Danger Mouse & Black Thought – Cheat Codes

Mettez dans le même studio l’un des DJ’s les plus influents du moment et le rappeur Black Thought, mythique frontman de The Roots, et vous obtiendrez un album déjà culte quelques mois à peine après sa sortie. Un retour aux bases du hip-hop, saupoudré d’amour pour la soul et le funk, qui nous a ramené 20 ans en arrière. Et Dieu que ça fait du bien. Avec du Raekwon, Michael Kiwanuka, Run The Jewels, Joey Bada$$, A$AP Rocky et MF DOOM dedans. La crème de la crème.

alt-J – The Dream

Quatre ans qu’on attendait leur retour. Après Relaxer, trip expérimental où ils donnaient la part belle aux featurings (Rejjie Snow, Lomepal,…), les britanniques d’alt-J sont revenus aux affaires avec un quatrième album intime et inspiré de leurs débuts. Plus cotonneux que jamais, le rock indie du trio de Leeds est décidément toujours aussi bon.

Tukan – Atoll

Deuxième projet noir-jaune-rouge de ce top 10, celui du quartet bruxellois qui monte. Les quatre musiciens ont sorti en novembre un premier album hyper maîtrisé, le minéral Atoll. Un disque purement instrumental qui convoque les sonorités électroniques sans jamais céder à la tentation des machines. On y a plongé tête baissée et on vous recommande de suivre le courant. Foncez.

Lire aussi > Tukan, nouveau jazz organique à l’assaut du dancefloor

Wet Leg – Wet Leg

Le très hype duo britannique formé par Rhian Teasdale et Hester Chambers a fait revivre le post-punk cette année avec une énergie folle et contagieuse. Ironiques à souhait, les deux jeunes femmes nous content leurs histoires d’amour foireuses avec une autodérision réjouissante. Le coup de foudre.

CIM Internet