Paris Match Belgique

Les tubes de Noël (5/5) : Jingle Bell Rock de Bobby Helms

Pochette du single Jingle Bell Rock de Bobby Helms | © Decca Records

Musique

Dans Les tubes de Noël, on revient sur l’histoire des chansons de Noël qui ont marqué des générations. Pour ce dernier article de la série, comment ne pas aborder le classique Jingle Bell Rock (1957) de Bobby Helms.

Une paternité discutée

La paternité de la chanson fait l’objet d’une controverse. En effet, d’un côté, Joseph Carleton Beal, professionnel des relations publiques et James Ross Boothe, directeur de publicité, clament l’avoir écrite tandis que de l’autre côté, Bobby Helms et son guitariste Hank Garland le clame aussi. D’après ces derniers, la chanson initiale écrite par les deux publicitaires s’appelait Jingle Bell Hop. Elle ressemblait assez peu à la version que l’on connait actuellement et était carrément « horrible » ! Bobby Helms n’a toutefois pas engagé de bataille en justice contre sa maison de disque, ayant trop peur des représailles.

Le titre fait référence à l’iconique Jingle Bells et à une autre chanson populaire dans les années 50 nommée Rock Around the Clock. Dès sa sortie, la chanson fut un tube. Elle passait à la radio, dans les centres commerciaux, les festivals. Elle était synonyme de la joie d’être ensemble à Noël. Cependant, initialement, Bobby Helms ne voulait pas faire la chanson, comme le déclara John Kleiman, son ami et personal manager :

A l’origine, Bobby ne voulait pas le faire parce qu’il ne croyait pas qu’il était juste de mélanger le rock and roll avec Noël. Il venait d’une famille très religieuse. Donc la chanson ne mentionne Noël nulle part.

Une postérité cinématographique

Nul doute que vous avez déjà entendu cette chanson dans l’un ou l’autre film mythique de Noël. Que ce soit en accompagnant ce pauvre Kevin McCallister face aux cambrioleurs dans Maman, j’ai raté l’avion ! (1992) ou encore dans la danse endiablée des mères Noël de Mean Girls (2004). Ou pour un public averti, dans la scène d’ouverture de L’arme fatale (1987) où la neige, symbolique de Noël, fait clairement allusion à de la drogue.

Depuis sa sortie, la chanson a fait l’objet de plus de 250 reprises, notamment une version haute en couleur du Muppet Show! Elle a été écoutée plus de 635 millions de fois sur Spotify et est actuellement en 4ᵉ position au Billboard Hot 100.

 

 

 

CIM Internet