Paris Match Belgique

Jain : « Mon prochain album sera un peu bordélique »

Vidéo Musique

Pour son deuxième album attendu dès 2018, la chanteuse toulousaine annonce du changement, tant dans ses influences musicales que dans son look si singulier.

Depuis l’énorme succès de la pub Sosh – qui a révélé le titre « Makeba » -, l’air de ses tubes ne nous quitte plus la tête. Ce mercredi 10 août, Jain a une nouvelle fois enflammé la scène belge lors de la 16e édition du Brussels Summer Festival. L’occasion pour Paris Match Belgique de rencontrer l’artiste et de parler de son prochain album prévu pour l’année prochaine.

À 25 ans et devant tant de succès, la petite Jeanne qui se disait autrefois timide et introvertie peine encore à réaliser l’ampleur de son ascension.

Success et « melting pop »

Avec sa robe en col Claudine, ses tresses africaines et ses rythmiques éclectiques, Jain alias Jeanne Galice a conquis la scène française pour vibrer au-delà des frontières. Certifié double disque de platine, son premier album Zanaka a franchi le cap des 300 000 ventes en juillet dernier. Récompensée en début d’année par deux Victoires de la musique (meilleure artiste féminine et meilleur clip), la jeune toulousaine s’est notamment fait remarquer avec ses tubes « Come », « Makeba » et son petit dernier en date : « Dynabeat ».

Fidèle à son univers visuel ultra-léché et à son style « melting pop » – mêlant reggae, hip-hop, folk et electro – la chanteuse emballe son dernier titre (disco cette fois) dans un clip « bling-bling » et coloré dans les rues de Bangkok. Car si la jeune femme a eu la bougeotte pendant toute son enfance, ayant vécu en Afrique, à Dubaï puis à Abou Dabi, c’est aussi à travers ses clips qu’elle poursuit son grand voyage. « Comme on a fait le premier clip en France et le deuxième en Afrique du Sud, le but de venir en Thaïlande c’était de continuer à voyager dans le monde grâce à mes clips », raconte-t-elle.

Voyage à travers les clips

S’il y a une chose qui ne cessera jamais d’inspirer la chanteuse, c’est bien le voyage, l’invitant sans cesse à de nouvelles explorations. Et pour son prochain album, l’artiste annonce déjà certains changements, tant dans son look que dans ses influences musicales. « Je ne veux pas trop en dire parce qu’il n’est pas du tout fini mais il va être un peu bordélique ». Davantage inspirée par les influences hip hop ces dernières années, le changement de tonalité « risque de se faire sentir », prévient-elle.

Lire aussi > Brussels Summer Festival, une affiche qui a des ovaires

Quant à son look, l’évolution est déjà en marche : « Ça ne va pas changer du tout au tout mais ça va certainement être une évolution au fil du temps. La robe en col Claudine était ma base mais il faudra la faire évoluer pour éviter que les gens se lassent et parce que moi-même j’aimerais passer à autre chose. »

Lire aussi > « Extra » BSF : Les avantages en nature du festival bruxellois

Son objectif : faire un deuxième album qui marche encore mieux que le premier… « surtout scéniquement ! » Être « heureuse », voyager encore plus pour « découvrir de nouvelles influences musicales » et se « ressourcer »… Jain semble plus motivée que jamais pour surprendre une nouvelle fois son public. Avec toujours comme leitmotiv : « s’amuser moi pour amuser les autres ».

CIM Internet