Paris Match Belgique

Grâce aux critiques des antigays, « Same Love » de Macklemore redevient numéro 1 sur iTunes

Macklemore Australie gay

"L'amour est gagnant". | © Flickr/San Francisco Foghorn

Musique

Alors que les Australiens sont amenés à voter pour ou contre le mariage gay, Macklemore a décidé de chanter « Same Love », son « ode gay », pendant la finale de la Ligue australienne de rugby à XIII. Une décision qui a suscité la colère des conservateurs du pays mais qui profite surtout au rappeur lui-même.

Le rappeur américain se retrouve depuis quelques jours au cœur d’une polémique créée par les conservateurs australiens : sa décision de chanter « Same Love », son tube de 2013, lors de la finale de la Ligue australienne de rugby ne leur plaît tout simplement pas, à l’heure où les 15 millions d’Australiens sont invités à se prononcer par vote postal sur la légalisation du mariage gay.

Lire aussi > Les Australiens invités à voter pour ou contre le mariage gay 

« Je reçois beaucoup de tweets de vieux blancs en colère en Australie », a déclaré le rappeur dans l’émission de radio américaine The Cruz Show. « Je crois qu’il y a une pétition pour m’interdire de jouer ». Cela ne fait que le rendre « plus déterminé », a-t-il poursuivi. Cette pétition existe bel et bien. Lancée par Tony Wall, ancien joueur de la Ligue, elle demande à la Ligue de cesser de militer pour le mariage gay et elle explique qu’il sera difficile de regarder un match « avec un hymne LGBTIQ (lesbiennes, gays, bisexuels, trans, intersexes et queer) en clou du spectacle ». Cette pétition, qui a déjà récolté plus de 14 000 signatures, reçoit un soutien de taille : l’ancien Premier ministre conservateur Tony Abbott, fervent défenseur du « non », qui est catégorique sur Twitter. « Les fans ne doivent pas être soumis à une finale politisée. Le sport c’est le sport ».

Lire aussi > Brandon Flynn et le mariage pour tous : « L’égalité demande du courage »

Le ministre de la Justice George Brandis a apporté son grain de sel et jugé « étrange » que M. Abbott s’en prenne à Macklemore. « Cette chanson est l’une des quatre qu’il va chanter je crois. C’est l’une de ses chansons les plus populaires et je pense que dire qu’il faut l’interdire est étrange », a-t-il déclaré. Les résultats de la consultation, attendus à la mi-novembre, ne sont pas contraignants mais le gouvernement a promis d’organiser un vote au Parlement sur le sujet en cas de victoire du « oui ».

Numéro 1

Macklemore peut certainement remercier les critiques des antigays car, ce vendredi 29 septembre, « Same Love » est revenu à la première place du classement iTunes en Australie, quatre ans après sa sortie. Le rappeur s’en est réjoui sur Twitter : « Hier quelqu’un a lancé une pétition en Australie pour m’interdire de chanter ‘Same Love’ à la finale de la NRL. Aujourd’hui, il est #1 sur iTunes. L’amour est gagnant ».

CIM Internet